Conférences et Séminaires

Le Forum Marocain des Métiers Verts revient pour un deuxième round

Après une première édition réussie en 2016, le Forum Marocain des Métiers Verts (FMV) revient à l’hôtel Sofitel Jardin des Roses de Rabat pour une deuxième édition le 16 mai 2017. Cette année, cas concrets et tables rondes seront à l’ordre du jour pour une vision à 360°, précisent les organisateurs.


Si la première édition a été entre autres un état des lieux, un bilan des différentes stratégies mises en place par le Royaume dans le but de favoriser l’émergence de ces nouveaux métiers, cette deuxième édition se veut plus critique. Il s’agit de pousser la réflexion plus en profondeur : comment justement faire de ces métiers un levier compétitif de développement durable au Maroc : Où en sommes-nous ? Où va-t-on ? Comment y parvenir ? L’année dernière a été fortement marquée par plusieurs engagements.  Aujourd’hui, l’heure n’est plus à l’engagement mais plutôt aux actions concrètes de la part des différents acteurs pour faire de cet idéal une réalité bien tangible. Il s’agit de passer au crible l’ensemble des opérations menées dans le cadre de la stratégie nationale environnementale. En bref, dresser un bilan objectif sur les acquis et les perspectives de cette dernière et son impact sur les emplois, ajoute la même source.

Raison pour laquelle, cette deuxième édition du FMV s’oriente vers des tables rondes hétérogènes au détriment des plénières qu’a connues la première édition afin d’aborder la question à 360° et ainsi privilégier une approche holistique et inclusive. De ce fait, au menu des échanges sont programmés des tables rondes, des retours d’expérience poignants et des cas concrets sur des thématiques centrales étroitement liées à la question. Une exposition et un espace B2B sont également prévus afin de rendre plus fructueux les échanges et de découvrir les best practices en matière de création d’emplois verts.

Environ 300 participants sont attendus à cette rencontre qui réunira les personnalités publiques marocaines directement concernées, des professionnels et experts nationaux et internationaux, des décideurs économiques, des acteurs de l’enseignement et de la formation professionnelle, ainsi que des représentants d’associations et de la société civile.

 
Article précédent

Dialogue stratégique UE-Afrique

Article suivant

Taqa Morocco lorgne plusieurs marchés en Afrique de l’Ouest