Entreprise

Le français AB Serve fait du Maroc sa principale plateforme en dehors de l’Europe

Quelques mois après avoir créé une nouvelle entité au Maroc, le groupe français AB Serve (ex-ARPAAN) planche sur le renforcement des moyens de sa filiale marocaine historique.


Le groupe français AB Serve, spécialiste de la maintenance, du contrôle de qualité ainsi que de la logistique et l’intérim industriels, vient d’injecter pas moins de 17 millions de dirhams dans AB Serve Maroc. Cette opération est venue hisser à 32 millions de dirhams le capital de celle qui fut en 2008 la première filiale en Afrique du Nord de ce groupe basé à Metz (Nord Est de la France), tout en renforçant substantiellement les fonds propres, alors que ces derniers avaient été mis à mal ces dernières années par des pertes cumulées importantes. Il faut dire que cette filiale, dont les clients sont principalement répartis entre Casablanca et Jorf Lasfar (au sud d’El Jadida), a essuyé des pertes de démarrage non négligeables relayées par des déficits dus à un repli d’activité ne permettant plus de couvrir les charges fixes (le chiffre d’affaires a baissé de 50% en 2018 pour repasser sous les 10 millions de DH).

Rappelons que le groupe AB Serve compte trois autres filiales au Maroc, en l’occurrence AB Serve Quality (la plus récente) qui est totalement dédiée à la gestion de qualité pour clients industriels, notamment issus du monde automobile, AB Serve Free Zone (qui propose principalement les solutions logistiques de sa maison mère pour l’écosystème automobile à Tanger) et, enfin, AB Serve Loc qui opère dans la location d’engins de travaux publics, d’engins spéciaux et de véhicules industriels et routiers.

Le Maroc devient ainsi la base industrielle la plus importante du groupe AB Serve en dehors de l’Europe et ce, loin devant la Tunisie où il s’est implanté en 2011. A fin 2018, le groupe, présidé par André Bousser, a dépassé la barre de 30 millions d’euros (près de 330 millions de DH) pour plus de 600 salariés à travers le Luxembourg, la France, le Maroc, la Tunisie et l’Allemagne.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

L’arbitre Hicham Tiazi suspendu à vie

Article suivant

Casa Event prévoit une carte supporters prépayée