Déchets ménagers

Le français Derichebourg gagne la confiance des élus de Sidi Allal El Bahraoui

Sept ans après avoir confié la collecte des déchets ménagers à Ozone Environnement, la Commune de Sidi Allal El Bahraoui (40 km à l’Est de Rabat), retire cette prestation à la star marocaine du service public délégué pour la confier au groupe Derichebourg.


Le Conseil communal de Sidi Allal El Bahraoui (relevant de la province de Khémisset) vient d’attribuer la mission de la collecte des déchets ménagers, ainsi que le nettoiement de la voirie, au groupe français coté à l’Euronext Paris et qui accélère son développement au Maroc depuis quelques années.

Derichebourg Sidi Allal El Bahrahoui, la nouvelle filiale du groupe éponyme qui portera ce contrat, devra donc investir une quinzaine de millions de dirhams pour traiter un tonnage annuel d’ordures ménagers d’un peu moins que 10.000 tonnes et s’acquitter convenablement de sa mission.

Elle devient ainsi la 13ème filiale opérationnelle du groupe Derichebourg au Maroc, dont l’objectif de couvrir 10 villes marocaines dans les services pour collectivités est déjà presque atteint, après avoir glané des contrats en la matière avec Rabat, Kénitra, Ifrane, Marrakech, Casablanca, Mazagan, Essaouira et plus récemment Imintanout.

Rappelons que Derichebourg s’est implanté au Maroc en 2014 avec un premier petit contrat de nettoiement avec le Morocco Mall. En quatre ans à peine, le groupe basé à Paris a fait de notre pays son fer de lance de présence à l’international, notamment en dehors de l’Europe. Aujourd’hui, la holding de tête marocaine Derichebourg A&D Développement, une joint-venture contrôlée à 49% par Youssef Ahizoune (le fils de l’actuel président du Directoire de Maroc Telecom), brasse un chiffre d’affaires consolidé de plus de 350 millions de DH et emploie plus de 5.000 salariés.

Quant au groupe Derichebourg, il a réalisé, au titre de l’exercice 2018, un chiffre d’affaires mondial de 2,9 milliards d’euros (plus de 31 milliards de DH), dont plus de 70% dans les Services à l’Environnement pour près de 40.000 salariés répartis entre une dizaine de pays (Allemagne, Belgique, Italie, Royaume-Uni, Espagne, Etats-Unis, Mexique, Canada, Portugal et Maroc).

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Il fait l’actu : Ahmed Lahlimi, haut commissaire au Plan

Article suivant

La question des comptes bancaires dormants est-elle prise au sérieux ?