BTPFlash-eco

Le français NGE ouvre son capital aux salariés de sa filiale marocaine

L’année 2018 aura été exceptionnelle en opérations d’actionnariat salarié à destination des salariés de filiales marocaines de groupes internationaux.


En effet, à quelques encablures de l’entrée de la nouvelle année, l’Autorité Marocaine des Marchés de Capitaux (AMMC) vient de marquer son visa pour la note d’information relative à l’offre réservée aux salariés de Générale Routière, filiale du français NGE. La onzième du genre en 2018 après celles initiées en faveur de milliers de collaborateurs des filiales basées au Maroc des groupes Air Liquide, Cap Gemini, Axa, Veolia Environnement, Nexans, Sanofi, Vinci, Total et Airbus. La douzième en absolu si on inclut l’opération d’augmentation de capital mise en place en novembre dernier par Attijariwafa bank au profit de ses salariés.

Cette fois-ci, ce sont plusieurs centaines de salariés répondant aux conditions requises (notamment en matière  d’ancienneté) qui ont été invités à souscrire 186.599 actions de « NGE ACTIONNARIAT RELAIS 2018 International », un Fonds Commun de Placement d’Epargne mis en place à l’occasion et ce, au prix de 570,12 DH l’action, soit une décote de 8% par rapport au prix déterminé par un expert indépendant (59 euros).

Au total, c’est un plafond d’un peu plus de 100 millions de DH qui sera vraisemblablement versé en devises d’ici le 21 décembre 2018 (date de livraison des actions souscrites) par les salariés de Générale Routière, une entité créée en 1997 et qui opère dans plusieurs activités de travaux publics tels les VRD et Terrassement, les Routes, le Génie Civil et Ouvrage d’Art, le Géotechnique et Sécurisation et la Canalisation et Réseaux

Rappelons que le groupe NGE est né en 1994 du regroupement des entreprises Guintoli, EHTP et GTS, spécialisées respectivement dans le terrassement, l’assainissement des eaux et le développement de l’ensemble des techniques liées à la géotechnique. En près d’un quart de siècle, NGE est devenu le premier groupe français indépendant de BTP derrière les géants Bouygues, Vinci et Eiffage.

En 2017, son chiffre d’affaires consolidé a atteint 1,9 milliard d’euros pour un résultat net part du Groupe de 24,3 millions d’euros (respectivement 22,4 milliards de DH et 286,8 millions de DH).

 
Article précédent

Jumia Maroc réalise la plus grande opération de son histoire

Article suivant

Imlil : un suspect arrêté dans l’affaire des deux touristes assassinées