EnergieEnvironnement

Le français Novallia s’implante au Maroc

Un an après avoir pris pied en Afrique, à travers la création d’une filiale à 100% en Tunisie, le français Novallia confirme ses ambitions d’internationalisation et pose son baluchon au Maroc. En effet, ce spécialiste des domaines de l’Environnement & de l’Energie, de l’Hygiène & Sécurité, des Risques Industriels et de la réglementation applicable à la mise sur le marché des produits, vient de mettre en place un partenariat capitalistique avec un opérateur marocain de certification et des systèmes de management. Aussi, la nouvelle filiale marocaine basée à Casablanca a, d’ores et déjà, commencé à proposer des prestations de veille & conformité réglementaire via l’outil informatique NV Site 2.0 (ce qui représente le métier historique de sa maison mère) mais également un service de conseil & formation dans les domaines de l’environnement et du risque industriel. Face au besoin important exprimé d’ores et déjà, par une population de cibles issue principalement du monde corporate, le groupe Novallia anticipe un développement rapide de son business au Maroc pour lequel il a déjà monté une équipe multidisciplinaire couvrant plusieurs secteurs économiques.
Il faut dire qu’avec un cadre réglementaire en matière de sécurité et de contrôle, plus particulièrement ceux liés aux aspects environnementaux (rejets industriels, émissions de gaz, déchets solides…) et alimentaires (notamment pour respecter les recommandations de la loi 28-07) qui se durcit de plus en plus depuis quelques années, le marché marocain présente un potentiel des plus importants pour un acteur comme Novallia qui compte parmi ses références de grands groupes européens tels EDF, Saint Gobin, BIC, Veolia, Firmenich et autres. Rappelons que Novallia est présent également en Belgique et en Suisse. En 2016, cette PME s’attend à réaliser plus de 2 millions d’euros en chiffre d’affaires consolidé (dont 60% provenant de la Veille & conformité).

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Mohammed VI préside le Sommet africain de l'action

Article suivant

La BCP lance ses "green bonds"