Aéronautique

Le français Segula en passe d’atteindre ses objectifs de croissance au Maroc

Le français Segula Technologies met les bouchées doubles au Maroc pour atteindre ses objectifs 2019. En effet, ce groupe d’ingénierie de dimension mondiale est en pleine campagne de recrutement dans notre pays, notamment de techniciens et d’ingénieurs ayant une formation en génie et/ou conception mécanique. L’objectif pour cette filiale qui fait partie des plus anciennes en Afrique (où le groupe Segula est présent par ailleurs au Congo, au Gabon et en Tunisie), est d’atteindre 300 salariés à fin 2019 (contre moins de 150 employés en 2015).


Il faut dire que le groupe basé à Nanterre (en Île de France) avait préparé le terrain à cette montée en puissance en réalisant une extension de son site industriel sur l’aéropole de Casablanca dont la surface construite est passée de 2.400 m² à plus de 5.000 m². Ce qui a significativement amélioré les capacités de production sur les différents métiers opérés, à savoir la tôlerie-chaudronnerie, le traitement de surface et l’assemblage de structures aéronautiques.

Par ailleurs, une récente augmentation de capital de SIMRA Maroc ayant hissé ce dernier à plus de 20 millions de dirhams est venue récemment renforcer les moyens financiers de cette entité créée en 2003 et qui compte dans son portefeuille clients plusieurs équipementiers et constructeurs aéronautiques de renom, tels EADS (maison mère d’Airbus), Bombardier, Sabca (groupe Dassault), Daher, Labinal (groupe Safran), Corse composites aéronautique (CCA) ou encore Sermp (groupe Le Piston Français).

Il faut dire que le groupe Segula a profité du développement fulgurant du secteur aéronautique marocain au cours des dernières années. Aussi, grâce à des contrats d’exclusivité avec des équipementiers en rang 1 et 2, SIMRA Maroc a pu coller à la dynamique de ce secteur qui affiche une croissance annuelle à deux chiffres depuis au moins une décennie. Rappelons que le groupe Segula est présent dans 30 pays, où il emploie plus de 12.000 collaborateurs. Ingénieriste de premier plan plaçant l’innovation au cœur de sa stratégie, le groupe fondé en 1985 mène des projets d’envergure, allant des études jusqu’à l’industrialisation et la production.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

L'Espagne toujours en tête des partenaires commerciaux du Maroc

Article suivant

Challenge #698