Automobile

Le français Tesca rebat les cartes de sa présence au Maroc

Moins d’un an après avoir mis la main sur la filiale marocaine du groupe catalan Faw Automotive, le français Tesca rebat les cartes de sa présence au Maroc. En effet, ce groupe familial devenu ETI (Etablissement de Taille Intermédiaire) à coups d’opérations de croissance externe et de croissance organique au pas de charge, vient de transférer à sa « nouvelle » filiale Tesca Seat Component Morocco (ex-Faw Automotive Morocco), l’intégralité de son business marocain de coiffe automobile.


Une opération à 70 millions de dirhams au titre de laquelle la plus ancienne des filiales marocaines du groupe Tesca, en l’occurrence Tesca Textiles & Seat Components, a apporté à Tesca Seat Component Morocco un ensemble d’actifs estimés à 312 millions de dirhams en face d’un total de passifs de 242 millions de dirhams.

A l’issue de cette opération stratégique Tesca Seat Component Morocco sera en mesure de fabriquer et assembler des dossiers, des coussins, des accoudoirs, appui de gaine, tête-appui et autres accessoires, une activité qui représentait plus de la moitié des effectifs de l’apporteur Tesca Textiles & Seat Components, lesquels dépassaient à la veille de la scission la barre de 1000 envoyés.

Lire aussi | France : voici les conditions d’entrée et de sortie depuis le Maroc

Quant à l’apporteur du Fonds de commerce, il se concentrera après cette mega-cession sur la fabrication des autres composants automobiles sans rapport avec la coiffe automobile.  Entre les deux structures, l’objectif est d’atteindre au sortir de cette crise économique majeure (soit en 2022) la barre d’un milliard de revenus presque entièrement à l’export.

Rappelons que Tesca (ex-Trèves TSC), c’est l’histoire d’une entreprise familiale qui a su transformer son savoir-faire textile (qui remonte à 1836) pour se lancer dans l’équipement automobile, en étendant ses activités à l’univers du siège. Avec plus de 3.500 salariés, le groupe revendique un chiffre d’affaires de plus de 250 millions d’euros (près de 2,75 milliards de DH) avec une présence dans une quinzaine de pays.

Lire aussi | Tanger Med assoit sa domination

 
Article précédent

Coronavirus au Maroc : les cas d’infection en stagnation [Ministère]

Article suivant

IKEA s’installe dans la nouvelle plateforme commerciale de Tanger Med Zones