Fonds d'investissementLogistique

Le géant sud-africain Investec met la main sur le marocain SJL Maghreb

On l’avait écrit sur ces colonnes que les fonds d’investissement sud-africains  commencent à jeter leur dévolu sur le Maroc (voir Challenge du 03 décembre 2015). Et il s’en est fallu de quelques mois pour alimenter l’escarcelle ! En effet, Challenge a appris que le gestionnaire d’actifs Investec vient d’ouvrir le bal de ses investissements au Maghreb avec une  première prise de taille…qui n’est autre que le leader marocain privé du transport de marchandises, SJL Maghreb, qui revendique un chiffre d’affaires dépassant le milliard de dirhams.


Aussi, après être resté près de quatre ans dans le giron de deux autres fonds d’investissement, en l’occurrence Afric Invest et Mediterrania Capital Partners, cet acteur basé à Tanger qui dispose d’un parc de plusieurs centaines de camions et compte plusieurs clients prestigieux dont le groupe Renault Maroc, vient de changer de main, encore une fois, pour devenir une des premières sociétés du portefeuille de Investec Africa Private Equity Fund 2, le dernier né des véhicules d’investissement gérés par Investec et dédiés à l’Afrique.

Cette opération de plus d’un demi-milliard de dirhams fera sans doute date dans le palmarès 2016 du capital investissement au Maroc sachant que le montant moyen des prises de participation opérés par les différents fonds d’investissement opérant au Maroc reste largement inférieur à 100 millions de dirhams

Rappelons que le groupe Investec compte 118 milliards de dollars d’actifs sous gestion dont environ 40 milliards en Afrique. Parmi ses investissements figurent des prises de participation dans le gestionnaire panafricain de tours télécoms IHS (aux côtés du capital-investisseur panafricain Emerging Capital Partners), le producteur de gaz nigérian Seven Energy, le groupe de communication et de publicité angolais Big Media et le fournisseur d’électricité ougandais Umeme.

 
Article précédent

Nawal El Moutawakel : Une reconnaissance internationale méritée

Article suivant

Législatives 2016 : interdiction de sondage à « caractère politique »