Société

Le GMT+1 continue à faire souffrir les Marocains

L’Economiste s’intéresse dans son édition du lundi 6 janvier à l’impact du GMT+1 sur les élèves.


Un peu plus d’un an après son adoption définitive, GMT +1 continue de dérouter les Marocains, particulièrement pendant cette période hivernale. Les parents sont plus qu’angoissés en déposant leurs enfants à l’école tôt le matin alors qu’il fait encore noir, souligne le journal.

Le dérèglement de l’horloge biologique induit par le passage à GMT+1 a poussé beaucoup de gens à garder « l’ancienne heure ». Et ce ne sont pas que des employés domestiques ni les ouvriers des zones industrielles qui sont concernés. Beaucoup d’établissements d’enseignement sont également restés de fait au GMT en repoussant le début des cours d’une heure, rapporte le quotidien.

Le gouvernement est resté sourd face aux protestations contre cette décision aussi impopulaire qu’incompréhensible de maintenir l’heure d’été toute l’année. L’Exécutif a reçu une pétition sur le GMT+1 qu’il a refusée, note L’Economiste.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le groupe IBNO Bachir se lance dans l’industrie automobile

Article suivant

Marché des véhicules neufs : un bilan 2019 très mitigé