Conseil de Gouvernement

Le gouvernement prolonge la suspension de la perception des droits d’importation applicables au blé tendre et ses dérivés

L’Exécutif vient d’étendre la période de la suspension de la perception des droits d’importation applicables au blé tendre et ses dérivés.


Le Conseil de gouvernement, réuni le 27 mars, a adopté le projet de décret n°2.20.295 relatif au prolongement de la suspension de la perception des droits d’importation applicables au blé tendre et ses dérivés, fixés à 35%, jusqu’au 15 juin 2020.

Lire aussi: Ce que vous devez savoir sur le coronavirus

« Ladite suspension, qui a été décidée auparavant du 02 janvier 2020 au 30 avril 2020, permettra de garantir un approvisionnement normal du marché national du blé et d’assurer la stabilité des prix sur le marché local. Dans l’absence de la suspension des droits d’importation, fixés à 35%, et selon les niveaux actuels des prix du blé sur le marché international (220-230 dollars/tonne), le prix FOB du blé atteindra 266-276 dirhams/le quintal, précise le communiqué, estimant que c’est un prix élevé par rapport à celui envisagé par le gouvernement (260 DH/q) qui aurait des répercussions sur les prix du blé au niveau du marché local et par conséquent sur les prix de la farine. Cette mesure a été prise par le gouvernement, compte tenu d’une éventuelle baisse de la production nationale du blé, vue la conjoncture actuelle que vit le pays, notamment celle liée aux effets de l’épidémie de nouveau coronavirus (Covid-19) », explique l’Exécutif dans un communiqué.

 
Article précédent

Coronavirus : 2 milliards de DH pour le renforcement du dispositif médical

Article suivant

Live. Coronavirus : le point sur la situation au Maroc