Agroalimentaire

Le groupe Asta rachète la marque de thé de Benlafkih

Alors qu’un nouvel opérateur s’apprête à se lancer sur le marché du thé, le groupe vient de mettre la main il y a quelques semaines sur un des plus grands acteurs du secteur : le groupe Benlafkih, connu pour son emblématique marque « Kamanja ».


En effet, après des mois de tractations avec un premier opérateur, El Haj Benlafkih a finalement décidé de céder son activité dans le thé à la famille Astaïb. Une opération de consolidation qui s’avère être win-win pour les deux groupes. Pour Asta, qui détient entre autres la célèbre marque de thé « Bellar », il s’agit d’atteindre une taille critique lui permettant non seulement de s’installer plus confortablement dans le top 3, mais aussi de mieux contrecarrer toutes attaques de la part d’éventuels nouveaux entrants. Du côté du groupe Benlafkih, plusieurs professionnels du secteur affirment que si le groupe avait attendu encore deux ou trois ans, ses marques auraient perdu de leur valeur. À l’origine de cette potentielle perte de valeur, les difficultés financières rencontrées par le groupe depuis plusieurs mois déjà. En effet, aujourd’hui la non-maîtrise du réseau de distribution et des délais de recouvrement qui vont avec, ont fini par mettre de nombreux opérateurs sur la sellette. Leur BFR (besoin en fonds de roulement) est de plus en plus important et leur situation financière est des plus délicates.

Pour rappel, le groupe possède une gamme de produits lancés sur le marché tel que le café Asta, la boisson instantanée C’bon, les légumes et fruits en conserve Exotico, le concentré de tomate Soraya et les épices Adwak. De plus, suite à la libéralisation du marché du thé marocain, le groupe a lancé ses propres marques de thé dont Bellar, Babour, et Loubane… Ainsi que la distribution exclusive du café Lavazza au niveau du circuit GMS (Grandes et moyennes surfaces).

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

SM le roi plaide pour un « véritable Agenda africain » sur la migration

Article suivant

Il fait l’actu : Othman Benjelloun, président de BMCE Bank of Africa