Banques

Attijariwafa bank engrange des bénéfices records en 2018

Le groupe Attijariwafa bank a récemment dévoilé ses réalisations de 2018. Il en ressort que la banque a enregistré des bénéfices record à l’issue des douze mois écoulés. En effet, le résultat net part du groupe s’est établi à 5,7 milliards de DH, soit une croissance de 5,8% par rapport à 2017.


Le PNB (Produit net bancaire) est en progression de 3,4% à 22,4 milliards de DH. « Ces bonnes performances ont été tirées par la bonne tenue de l’activité au Maroc où l’exercice s’est distingué par une très bonne performance en matière de distribution de crédit pour le financement de l’économie marocaine. De même, la performance d’un certain nombre de nos filiales dans le reste de l’Afrique, en particulier au Sénégal, en Côte d’Ivoire et en Tunisie explique cette très bonne dynamique », fait remarquer Mohamed El Kettani, PDG du groupe Attijariwafa bank.

Dans les détails, le RNPG est soutenu par les performances de la Banque au Maroc, en Europe et à Tanger Offshore (BMET), soit une croissance de 15,0 %, grâce à une progression soutenue des crédits et à une bonne maîtrise des charges et des risques. Ensuite, la Banque de Détail à l’International (BDI), qui a enregistré une croissance de 2,9 % malgré une évolution contrastée entre les différents pays de présence et l’existence d’éléments non-récurrents négatifs.

Bonne dynamique

On note que les Sociétés de Financement Spécialisées, sont toutefois en repli de -7,0 % en raison de la hausse du coût du risque du crédit à la consommation et du crédit-bail. Et l’assurance qui est dans le rouge (-50,5%). Soulignons que le résultat d’exploitation du groupe s’améliore de 4,6 % à 9,9 milliards de DH, bénéficiant de la baisse de 20,5 % du coût du risque consolidé à 1,7 milliard de DH (0,53 % rapporté aux crédits).

Le total bilan consolidé est de 509,9 milliards de DH et les fonds propres consolidés de 50,5 milliards de DH. « Notre stratégie a été d’accompagner l’économie nationale à tous les niveaux. Nous continuons à financer plus d’un ménage sur trois au niveau de notre pays », précise Mohamed El Kettani. Notons que le groupe bancaire a distribué 20 milliards de DH de nouveaux crédits en 2018 en faveur des ménages, avec plus de 700.000 ménages financés.

On note aussi que la part de marché de banque sur ce créneau s’est améliorée, entre décembre 2015 et décembre 2018. « Sur les crédits immobiliers acquéreurs, nous étions en décembre 2015 à 23,90% et elle est de 25,24% à fin décembre 2018 », détaille-t-il. Rappelons que la banque est très active également sur le financement sur le financement des TPE et leur accompagnement.

Dans ce sens, Attijariwafa bank a lancé depuis 2016 Dar Al Moukawil qui couvre désormais pas moins de 6 villes du Royaume dont notamment Rabat, Fès, El Jadida, Marrakech. Soulignons que le groupe bancaire table sur de bonnes performances et entend poursuivre la même dynamique en 2019. «  En 2019, nous pensons que la croissance des crédits sera plus lente qu’en 2018.

Toutefois, nous sommes très bien positionnés pour tirer profit de toutes opportunités. Sur le reste du continent, nous continuons à être très confiants sur la situation en Côte d’Ivoire et au Sénégal, avec de très bonnes perspectives. En Tunisie, nous espérons que les facteurs macroéconomiques vont beaucoup s’améliorer progressivement.

Et enfin en Egypte, nous sommes concentrés sur le plan de transformation. Il y a énormément d’opportunités sur ce marché, et nous allons les saisir de manière disciplinée », conclut Ismail Douiri, directeur général du groupe Attijariwafa bank.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Video. Eau de table : Pepsi affiche ses ambitions marocaines

Article suivant

Le Groupe OCP met le cap sur la culture de l’olivier