Immobilier

Le groupe Benjelloun injecte 1,7 milliard de DH dans son projet de la Tour Mohammed VI

Quelques semaines après avoir sorti de l’ornière le projet de la Tour Mohammed VI (précédemment dénommée Tour BMCE Bank of Africa), le groupe Benjelloun met les bouchées doubles pour livrer à temps ce projet pharaonique.


Finance Com, RMA et BMCE Bank of Africa, les trois principales entités du groupe contrôlé par le magnat de la finance africaine Othman Benjelloun, viennent d’acter la décision d’injecter la coquette somme de 1,74 milliard de dirhams dans leur filiale commune O Tower.

Une injection qui s’est matérialisée par une augmentation de capital massive de cette société, qui porte le projet du futur ouvrage et qui a été réservée aux trois actionnaires du groupe. A l’issue de cette opération, O Tower, dotée désormais d’un solide capital de deux milliards de dirhams, pourra accélérer la cadence des travaux confiés, depuis octobre 2018, au groupement formé par le marocain TGCC (numéro 2 du BTP au Maroc) et le belge Besix (chef de file du groupement adjudicataire).

Il faut dire qu’au vu du calendrier imposé par le maître d’ouvrage (une livraison prévue pour le 30 mai 2022 !), il faut absolument finir les travaux de consolidation du sol (principal obstacle ayant causé une pause du projet en début 2018) au cours du premier semestre 2019 pour entamer dans la foulée le chantier des gros œuvres.

Rappelons que la future Tour Mohammed VI sera érigée sur la rive droite du Bouregreg entre Rabat et Salé, pas loin du Grand Théâtre de Rabat, autre projet emblématique du programme « Rabat ville lumière », lancé par le Souverain en mai 2014 et qui change progressivement le visage de la capitale marocaine.

En culminant à 250 mètres de hauteur avec ses 55 étages accueillant un hôtel de luxe, des bureaux de prestige et des appartements de très haut standing, ce bâtiment dessiné par l’architecte espagnol Rafael de la Hoz et son confrère marocain Hakim Benjelloun, sera le plus haut gratte-ciel du Maroc et d’Afrique.

 
Article précédent

Il fait l’actu : Eric Besson, nouveau président de Sicpa Maroc

Article suivant

Grippe porcine, où est la vérité ?