Agriculture

Le groupe Crédit Agricole du Maroc booste l’entrepreneuriat dans le monde rural

Le Crédit Agricole du Maroc poursuit son engagement en faveur du secteur agricole et du développement du monde rural. Ainsi, en marge du SIAM 2019, le groupe bancaire a renforcé sa mobilisation à travers plusieurs événements organisés pour soutenir l’entrepreneuriat et la signature d’une série de partenariats avec plusieurs institutions nationales et internationales.


Chaque année, SIAM rime avec intenses activités pour les entreprises et grands groupes opérant dans tous les secteurs ayant trait à l’agriculture. Grand rendez-vous incontournable de l’Agriculture marocaine, le salon a toujours été une vitrine pour les entreprises de montrer leur savoir-faire et leurs expertises dans l’accompagnement du monde agricole.

Pour sa part, le groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM), très engagé dans ce domaine n’a, comme à son habitude, ménagé aucun effort. Très impliqué dans l’encouragement du tissu entrepreneurial, le groupe bancaire a mis la promotion de l’entrepreneuriat au cœur de sa participation au SIAM 2019, qui s’est déclinée autour de deux espaces de 1500 m2 conçus pour accompagner la thématique du Salon « L’agriculture, levier d’emploi et avenir du monde rural» et visant à promouvoir et à accompagner l’entreprenariat en lien avec le monde rural et agricole, avec comme axes de déploiement la préservation et la modernisation de l’agriculture nationale.

Dans le détail, le premier espace, la Digital Farm Factory, niché au sein du « Pôle institutionnel», a abrité le programme d’Open Innovation «CAM Innov’» avec l’organisation de deux hackathons d’une durée de 48h chacun, et aussi la finale nationale du «Future Agro Challenge», les espaces «Startup » et l’auditorium «Digital CAM».

Accompagnement et savoir-faire

Force est de souligner qu’à travers ce dispositif, comprenant la mise à disposition de son savoir-faire en matière d’accompagnement, de digitalisation et de financement de l’agriculture et de l’écosystème rural au sens large, le Crédit Agricole du Maroc vise le développement d’un tissu de startups innovantes opérant dans le secteur de l’agriculture et de l’agro-industrie et notamment dans les domaines de l’ AgriTech (agriculture, pêche ou élevage), BioTech (biotechnologies), CleanTech (économie, recyclage et nettoyage), Fintech (services financiers), FoodTech (agroalimentaire, distribution et restauration), GreenTech (énergie, environnement et développement durable).

Le second espace de 1500 m2 du groupe lors du salon, a été consacré à l’entrepreneuriat. Il a été totalement dédié aux entrepreneurs souhaitant s’investir dans le monde rural quel que soit le niveau d’avancement de leur projet, et a permis d’accueillir le Forum de l’entrepreneuriat des jeunes en milieu rural, qui s’est étalé sur la durée du salon.

Organisé en partenariat avec le ministère de l’Agriculture, ce forum vise à accompagner et appuyer, via des solutions de financements adaptées et un accompagnement en conseil technique, des jeunes porteurs de projets souhaitant investir dans le milieu rural. Le GCAM s’est fortement mobilisé en déployant ses experts pour fournir du conseil et de l’expertise en vue de renforcer les compétences et le savoir-faire des entrepreneurs.

Le groupe bancaire s’est fortement mobilisé, non seulement pour la réussite du SIAM 2019, mais aussi pour le renforcement du secteur agricole et de ses acteurs à travers une multitude de conventions de partenariat. Au total, le GCAM a signé plus d’une douzaine de partenariats avec divers institutions et acteurs agissant dans le secteur agricole, lors du salon, qui s’est achevé le 21 avril dernier.

Un fort soutien renouvelé au secteur agricole 

Dans les détails, le Crédit Agricole du Maroc a signé un accord-cadre de partenariat avec l’Agence MCA (Millenium Challenge Account Morocco), pour l’accompagnement financier des investissements de valorisation agricole des bénéficiaires du projet de Melkisation de 66.000 hectares de terres collectives.

En vertu de cet accord, le GCAM s’engage en particulier, entre autres, à mobiliser les moyens financiers et les compétences humaines nécessaires, ainsi que son réseau de distribution dans la zone du Gharb et du Haouz, pour accompagner ce projet de mise en valeur des terres melkisées dans les meilleures conditions de qualité et de délais ; accompagner financièrement et socialement (éducation financière de base) les bénéficiaires du projet dans la réalisation des projets d’investissements et les besoins de fonctionnement de leurs exploitations agricoles et des autres activités génératrices de revenus.

La banque a également signé avec la Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) une lettre de mandat portant sur la mise en place d’une ligne de crédit de 20 millions d’euros pour le financement des projets agricoles et ruraux portés par les femmes.

Soulignons que cette ligne, qui s’inscrit dans le cadre du programme « Women in Business » lancé par la BERD au Maroc en septembre 2018, porte sur le financement d’unités agricoles, agroalimentaires et économiques en milieu rural, indépendamment de leur taille, mais portées exclusivement par des femmes.

Le groupe bancaire a aussi signé une convention d’assistance technique avec la Kreditanstalt für Wiederaufbau (KFW), dont l’objectif est de soutenir la banque verte dans la réalisation du projet d’élaboration d’une carte de rentabilité des activités agricoles et rurales. De même, la banque a renforcé son partenariat avec l’Agence Française de Développement (AFD) par le biais d’un protocole d’accord relatif à la mise en place d’une ligne de crédit de 50 millions d’euros, destinée au financement des projets agricoles à forte composante de développement durable.

A noter que plusieurs autres conventions de partenariat ont été signées, notamment avec la FIMABIO pour l’accompagnement de la filière bilogique, avec aussi l’AMIFCOMA (association qui regroupe plus de 60 fournisseurs de matériel agricole au Maroc), avec la Fédération Nationale Interprofessionnelle des Conseillers Agricoles Privés (FICAP) ou encore avec la Société Financière Internationale (IFC). 

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le grand choc fiscal proposé par la CGEM

Article suivant

Wafa Assurance : deux nouvelles compagnies d'assurances au Cameroun