Fonds d'investissement

Le groupe de cliniques CIM Santé accueille le sud-africain Vantage Capital

Les investissements sud-africains se suivent au Maroc mais ne se ressemblent pas.


En effet, quelques mois après l’entrée de Public Investment Corporation (la société de gestion d’actifs pour le compte du fonds de retraite sud-africain Government Employees Pension Fund) dans le capital de la première foncière marocaine Aradei Capital (pour un investissement de près de 500 millions de dirhams), c’est au tour de Vantage Capital, le plus grand gestionnaire de fonds mezzanine (fonds intervenant à travers des financements hybrides entre dette classique et fonds propres) sur le continent africain.

Lire aussi | Casablanca : un centre de campagne privé pour réaliser des tests covid-19

Cette fois-ci ce n’est pas la pierre qui a attiré cet acteur du capital investissement basé à Johannesburg, mais le domaine de la Santé et plus précisément CIM Holding, la maison mère du groupe privé Cliniques Internationales du Maroc (CIM Santé) qui vient d’accueillir dans son tour de table Vantage Mezzanine Fund III, un véhicule géré par Vantage Capital et qui compte dans son actionnariat des institutions européennes et internationales de premier plan telles DEG, la BEI (Banque Européenne d’Investissement), et SIFEM (Swiss Investment Fund for Emerging Markets) ainsi que quelques caisses de retraites africaines d’envergure. Aussi, en y injectant quelque 28 millions de dollars (près de 260 millions de dirhams), le nouvel actionnaire institutionnel de CIM Holding vient contribuer au développement de ce groupe de Santé créé en 1994 par son fondateur et actuel PDG le Professeur Assad Chaara, cardiologue de renommée internationale et un des pionniers au Maroc du cathétérisme cardiaque et de la cardiologie interventionnelle. Avec Oncologie et Diagnostic du Maroc et Akdital Holding (deux groupes de cliniques privées comptant déjà, à leur tour, des fonds d’investissement dans leurs actionnariats respectifs), CIM Santé fait partie des principaux acteurs privés de la santé au Maroc avec des cliniques pluridisciplinaires de classe mondiale à prédominance en cardiologie, en l’occurrence Clinique des Maladies du Cœur et des Vaisseaux à Rabat (20 lits pour 2 salles de cathétérisme cardiaque), Clinique Internationale de Marrakech à Marrakech (100 lits pour 5 blocs opératoires) et, enfin, Clinique Internationale de Tanger dont l’entrée en service est prévue fin 2020 (200 lits pour 10 blocs opératoires). CIM Santé détient également des centres de radiologie et d’autres activités médicales et paramédicales à Marrakech et Tanger.

Lire aussi | Nouveau modèle de développement au Maroc : pour la création d’un exécutif économique

Selon le management de CIM Holding, le financement obtenu auprès de Vantage Capital, lequel est entièrement en capital, permettra au groupe éponyme de poursuivre son projet de développement d’un montant total de 600 millions de dirhams, incluant l’extension de la Clinique Internationale de Marrakech et l’ouverture de nouvelles cliniques aux standards internationaux à Tanger et Casablanca, créant ainsi une offre de soins supplémentaire pour un marché en demande de capacité litière additionnelle. CIM Santé envisage également de pénétrer de nouveaux marchés en Afrique subsaharienne.

Lire aussi | Tétouan : nouveau service d’urgences

Rappelons que Vantage Capital est à sa deuxième opération au Maroc après le financement de 8 millions d’euros (plus de 85 millions de dirhams) apportés en octobre 2019 à Equity Holding, un groupe de sept PME’s opérant dans les domaines de la technologie, la monétique et l’efficacité énergétique. C’est dire tout l’attrait du Maroc auprès de ce gestionnaire de fonds qui est à sa 30ème transaction depuis sa création en 2001 à travers trois générations de fonds mezzanine ayant investi dans une dizaine de pays africains. D’ailleurs, selon Luc Albinsinki, Managing Partner de Vantage Capital que nous avons interviewé quant au regain d’intérêt pour le Maroc de la part des investisseurs sud-africains nonobstant les relations politiques toujours tendues entre les deux pays ; « Les afflux de capitaux de plus en plus denses initiés par des acteurs privés sud-africains tels Sanlam, Grit Real Estate (ex-Mara Delta), PIC, Investec et Vantage Capital, incarnent une sorte de diplomatie du Ping-Pong qui finira, à l’instar de ce qu’elle a permis comme dégel économique et politique ensuite, entre la Chine et les Etats-Unis à partir des années 1970, par rejaillir positivement sur les aspects politiques tôt ou tard. »Le même Luc Albinski qui connait bien le Maroc pour l’avoir parcouru en haut et en large, affirme que « l’investissement au Maroc de l’intégralité de la poche de fonds propres autorisé pour le fonds Vantage Mezzanine Fund III, lequel est un fonds spécialisé surtout en financement mezzanine, est un gage de confiance en l’aventure de CIM Holding, mais aussi dans les fondamentaux économiques de la cinquième puissance économique africaine ». Un investissement qui mise certainement dans  la hausse anticipée des dépenses et des investissements publics et privés en matière de santé et d’accès aux soins dans le sillage de la crise du Covid-19 qui appelle à opérer une véritable mutation de notre système de santé pour faire face aux défis sanitaires à venir et accompagner la montée en puissance de l’économie marocaine et des conditions de vie de ses citoyens. 

 
Article précédent

Anouar Berrada : "nous ne pensons même plus à la saison hiver 2020/2021 mais à sauver la saison d’hiver 2021/2022 !"

Article suivant

Démantèlement d'une cellule terroriste: les détails de l'opération menée par le BCIJ à Tanger