Maritime

Le groupe espagnol GTD nourrit de nouvelles ambitions pour sa filiale marocaine

Une décennie après avoir pris pied au Maroc, le groupe espagnol GTD y voit grand. Sa filiale marocaine, AfricaGTD, vient d’emménager à de nouveaux locaux à Tanger.


AfricaGTD, la filiale marocaine du groupe espagnol GTD, qui avait été mise en place progressivement pour accompagner son seul client, l’Agence Nationale des Ports (ANP) dans le projet Portnet (guichet unique d’échanges d’informations et de documents entre les différents intervenants dans le commerce extérieur au Maroc), vient d’emménager à de nouveaux locaux à Tanger et ce, parallèlement à l’ouverture de son capital à Portel Logistic Technologies, l’autre partenaire ibérique de sa maison mère.

Le groupe Portel avait été impliqué dès l’attribution du marché de Portnet à GTD en tant que membre du groupement adjudicataire mais, contrairement à celui-ci, ce spécialiste des systèmes d’information pour univers portuaire et logistique n’avait pas créé de filiale directe au Maroc. Aujourd’hui, c’est chose faite avec le partage du capital d’AfricaGTD.

Dotée de nouveaux moyens (notamment un siège qui double la capacité en termes d’effectif des salariés sédentaires), AfricaGTD nourrit désormais des ambitions plus grandes. Une campagne de recrutement est déjà lancée pour renforcer les effectifs et gagner, dans la foulée, de nouveaux clients alors que jusqu’à présent, l’ANP et sa filiale Portnet (entité qui gère et exploite la plateforme éponyme), représentaient la quasi-totalité du chiffre d’affaires de cette première filiale africaine du groupe GTD. Dans cette optique, Portnet servira de plateforme à partir de laquelle la filiale marocaine compte développer des solutions logicielles pour le compte des clients africains du groupe GTD notamment au Congo, au Sénégal et en Angola.

 
Article précédent

Elle fait l’actu : Myriem El Boukhari, nouvelle directrice Marketing, Communication & CRM de Hyundai Maroc

Article suivant

Škoda Kodiaq, robuste et pratique