Agroalimentaire

Le Groupe Essalhi débourse 60 MDH pour verrouiller le contrôle de Kayna Group

Le groupe Essalhi casse sa tirelire, pour prendre le contrôle total de Kayna Group. En effet, le groupe présent dans le secteur primaire et l’agroalimentaire, vient d’allonger quelque 60 millions de dirhams pour racheter les quelque 363.250 actions de Kayna Group (soit 50% du capital), qu’il ne contrôlait pas encore dans sa filiale qui fabrique sous marque Kayna, une large gamme de pâtes alimentaires, couscous ainsi que farines et semoules. L’opération a impliqué côté acheteur, Imandy Mills, une des structures périphériques du groupe Essalhi et côté vendeur, les ex-partenaires issus du groupe Berdai que sont Les Grands Moulins Berdai et Rochdi Berdai (principal actionnaire et dirigeant des entités détenues par la famille Berdai). Elle vient surtout dénouer un partenariat capitalistique qui a duré 10 ans, sachant que Kayna Group est entré en service en juillet 2010 avec trois lignes de production d’une capacité de 2.400 tonnes par mois sur son site industriel à Berrechid, qui s’étend sur une superficie de 2,5 ha.


Lire aussi |Céréales : ce que coûterait l’autosuffisance

Après près d’une décennie de développement et d’innovation, Kayna Group a pu positionner solidement sa marque éponyme aussi bien dans la GMS, (Grande et Moyenne Surface) que dans le canal traditionnel des épiceries et grossistes ou encore les professionnels de la restauration. L’entreprise est également positionnée à l’export soit sous la marque Kayna, soit sous marque distributeur. A fin 2018, Kayna Group a réalisé un chiffre d’affaires de 150 millions de dirhams (dont plus de 20 millions de dirhams à l’export), pour une marge opérationnelle d’un peu plus de 10% et un endettement très limité.   

Lire aussi |Ce que vous devez savoir sur l’assouplissement du confinement au Maroc [Document]

Rappelons que la famille Essalhi qui contrôle, désormais, 100% de Kayna Group est présente dans l’importation et le commerce de céréales à travers Casa-Grains, la première transformation via la minoterie Nouvelle Hadid à Bouskoura, ainsi que la semoulerie où opère la filiale Bodor Mills connue pour sa marque Nor’dar. Le chiffre d’affaires consolidé de ce groupe familial crée par Feu Mohamed Essalhi, avoisine les 1,5 milliard de dirhams.

 
Article précédent

Contribution sociale de solidarité sur les bénéfices : quel avenir ?

Article suivant

Délais de paiement: 41,7 jours à fin avril chez les établissements et entreprises publics