Industrie

Le groupe français Hutchinson s’implante

Le leader mondial du caoutchouc et des élastomères, le français Hutchinson, plante son étendard au Maroc. En effet, cet équipementier automobile et aéronautique qui fait partie du groupe pétrolier Total depuis 1974, vient d’acquérir 95% du capital de Composite Industrie Maroc (CIM) que détenaient à titre personnel Laurent Dominique Leobon et Karl Heinz Konigs, deux directeurs généraux délégués de Composite Industrie, un autre acteur français spécialisé dans la fabrication de pièces en matériaux composite pour les secteurs de l’aéronautique, de l’armement, de la télécommunication et des activités industrielles.


L’opération fait suite à l’acquisition par Hutchinson, en septembre 2016, de son compatriote Composite Industrie qui compte deux unités de fabrication (à Toulouse et à Bondoufle près de Paris). La reprise en direct de la « filiale » marocaine, qui fabrique en série dans ses deux unités casablancaises des pièces de cockpit et d’aménagement de cabine, notamment pour Airbus et Dassault Aviation, fait partie de l’arrangement entre le repreneur et les actionnaires de Composite Industrie menés par la famille Leobon.

Avec cette passe d’armes au niveau de son capital, CIM qui emploie près d’une centaine de personnes devrait connaitre un développement plus soutenu au sein d’une nouvelle maison mère qui revendique un chiffre d’affaires consolidé de 3,5 milliards d’euros (près de 49 milliards de DH) et emploie plus de 35.000 salariés (contre à peine 650 pour le groupe Composite Industrie) dans sa centaine de sites à travers le monde. Elle vient renforcer le dispositif industriel sud-méditerranéen du groupe Hutchinson qui compte déjà une présence en Tunisie.

 
Article précédent

Une petite-fille de feu Miloud Chaabi, star montante de la finance londonienne !

Article suivant

Christian Dior injecte 52 millions de DH dans sa filiale marocaine