Agroalimentaire

Le groupe français Nexira débarque au Maroc

Le français Nexira, plante son étendard au Maroc. Ce négociant mondial d’ingrédients naturels et innovants pour les industries agroalimentaires, la nutrition et la santé vient de créer une filiale marocaine en partenariat avec la holding marocaine Challenge Investissement.


Dénommée Caralia, cette entité basée à Fès devra servir de bras armé d’approvisionnement au Maroc en plantes aromatiques et médicinales pour le compte de sa maison mère basée à Rouen (près du Havre au nord de la France).

Lire aussi | Inscrire les énergies renouvelables dans une stratégie de flexibilité en fera le moteur économique du Maroc et du continent [Tribune]

Il faut dire que le Maroc recense plus de 4.200 espèces identifiées de plantes aromatiques et médicinales (dont 800 endémiques), lesquelles sont utilisées en cuisine, en phytothérapie et en cosmétique. En 2018, sa production a atteint 141.000 tonnes dont 80% non transformés (donc à faible valeur ajoutée) et pour un chiffre d’affaires global à près de 2,5 milliards de dirhams (réalisé à 75% à l’export).

Lire aussi | Mehdi Salmouni-Zerhouni : «la procédure d’homologation du respirateur médical doit faire l’objet d’un examen minutieux»

Rappelons que Nexira dont la création remonte à 1895 par Charles Dondain, est le leader mondial de la gomme d’acacia (plus de 40% de parts de marché). Il est également fournisseur incontournable d’ingrédients végétaux naturels et innovants de très haute qualité à destination des industries agroalimentaires et de la nutraceutique (compléments alimentaires). Après la sortie du fonds Winch Capital 2 (géré par Edmond de Rothschild Investment Partners) en 2016, la famille fondatrice en a repris le contrôle à 100%. Avec un chiffre d’affaires de plus de 120 millions d’euros (près de 1,3 milliard de DH) dont 90% à l’export, ce groupe familial dispose de 7 sites de production dans le monde, dont 5 en France (Rouen, Serqueux, Lamothe-Montravel, Bram, Corbie) et une dizaine de filiales à travers le monde, dont la principale est aux Etats-Unis.

 
Article précédent

Crise du Covid-19 : Al Amana Microfinance durement touchée à fin juillet 2020

Article suivant

Le coronavirus peut survivre jusqu'à 28 jours sur des surfaces [Étude]