Investissement

Le groupe Ménara renforce son activité de distribution

Le groupe familial Ménara poursuit ses investissements. En effet, après avoir consolidé, il y a quelques mois, son pôle de BTP à travers la création d’une nouvelle filiale dédiée dans la production de blocs préfabriqués à base de pierre ponce (une pierre volcanique reconnue pour ses vertus isolantes, son extrême légèreté et sa résistance), le groupe fondé par Feu Abderrahmane Zahid, une figure de proue du monde des affaires à Marrakech où le groupe est installé depuis les années 1970, se tourne vers son pôle de distribution et en l’occurrence Ménara Fashion, une filiale créée en 2007. Aussi, Ménara Holding, la structure de tête du groupe Ménara vient-elle d’injecter quelque 7,2 millions de dirhams dans cette entité connue pour opérer une activité de franchise de prêt-à-porter à Marrakech, en l’occurrence celle de la marque américaine de vêtement pour homme Mc Gregor. Un choix qui s’explique par la passion de la famille Zahid pour les courses automobiles (d’ailleurs, c’est à Feu Abderrahmane Zahid que l’on doit la tenue et l’organisation de la seule étape africaine de la WTCC FIA à Marrakech), alors que la marque fondée à New York en janvier 1921 est le partenaire officiel de l’écurie ATT Williams F1 et habille, depuis 2011, les équipes et les responsables du Grand Prix de Monaco et du rallye de Monte Carlo.


Lire aussi |Report de l’accord commercial UE-Mercosur : une aubaine pour les agriculteurs marocains

Selon des sources proches de la maison mère, Ménara Fashion envisage d’étendre son activité et d’étoffer son portefeuille de marques commercialisées au Maroc. Ce projet fait partie du programme d’investissement ambitieux dévoilé en 2019 par le management du groupe Menara et qui totalise 1 milliard de DH à horizon 2024.

Lire aussi | PLF 2021 : les attentes de la CGEM

Rappelons que le groupe Ménara revendique un chiffre d’affaires consolidé de près de 1,5 milliard de DH dont plus de la moitié réalisée par Ménara Préfa, leader marocain incontesté des matériaux préfabriqués avec plus de 50 % de parts de marché au Maroc. En 2019, le groupe qui envisage de s’introduire en bourse l’année prochaine, a même entamé son internationalisation à travers la création de deux filiales en Côte d’Ivoire, avec pour ambition de construire dès 2020 une usine de matériaux de construction, pour une enveloppe d’investissement de plus de 300 millions de DH.

 
Article précédent

Conseil de gouvernement: de nouvelles mesures exceptionnelles

Article suivant

Jalal Imani : « Le secteur touristique a besoin actuellement d’une solution d’urgence »