Energie

Le groupe Myher accélère ses investissements dans la région de Lâayoune malgré la crise du Covid19

La famille Ould Rachid multiplie les investissements dans les provinces du sud. En dépit de la crise sanitaire, le groupe Myher vient de lancer la construction d’une unité de production de glace. Les détails.


Après avoir créé en partenariat avec Vivo Energy Maroc, en fin 2019, Sopétrole une entité spécialisée dans le stockage, la commercialisation et la distribution de carburants et de lubrifiants de marque Shell dans les provinces sahariennes et mis en branle en pleine crise du Covid-19 le projet d’une cimenterie de taille moyenne basée à Laâyoune, Myher Best Holding, structure familiale de tête du clan Ould Rachid, vient de lancer la construction d’une unité de production de glace. Portée par une filiale dédiée, en l’occurrence Myher Glace, cette unité est en fait un complexe frigorifique dotée de la dernière technologie de fabrication de glace en barre, en écaille, en paillette et en glaçon.

Lire aussi| Relance économique : les 5 priorités de l’Autorité marocaine du marché des capitaux pour 2021

Il faut dire que la glace industrielle est très utilisée dans l’activité de la pêche, très prédominante dans la région Laâyoune. Mais Myher Glace compte aussi attaquer la clientèle des mondes de la restauration et de la santé, également demanderesse de glace sous toutes ses formes. Pour l’instant, le groupe n’a pas encore communiqué sur le montant à investir par Myher Glace dans ce nouveau projet, mais des sources bien informées parlent d’au moins 25 millions de dirhams pour une première phase. Un montant non négligeable, sachant qu’il y a à peine quelques semaines Myher Best Holding a injecté 80 millions de dirhams dans Myher Ciment (autre filiale à 100%) comme capital initial pour amorcer la construction de ce qui sera la troisième cimenterie de la région après celles de Ciments du Maroc (dont une est opérationnelle et une autre en phase finale de construction).

Lire aussi| Réseau FCA Morocco : La Continentale tisse sa toile à El Jadida

Ce qui dénote d’un appétit certain à l’investissement industriel de la part de la famille Ould Rachid, malgré le contexte économique actuel des plus troubles. D’ailleurs, Sopétrole (la joint-venture avec Vivo Energy Maroc) n’a point été inhibée par la crise du Covid19 mais bien au contraire, a mis en œuvre ses investissements prévus en 2020, à savoir le lancement de la construction et l’aménagement de plusieurs stations-service portant l’enseigne Shell ainsi qu’un dépôt de stockage de carburants à Laâyoune qui soutiendra le développement de la société dans la région.

 
Article précédent

Évolution du coronavirus au Maroc : 337 nouveaux cas, 466.626 au total, lundi 25 janvier 2021 à 18 heures

Article suivant

Dr Tayeb Hamdi : «les laboratoires privés ne peuvent pas détecter la nouvelle souche du coronavirus»