Santé

Le groupe ODM rachète la «Polyclinique Atlas Casablanca»

Le groupe Oncologie et Diagnostic du Maroc (ODM), fondé et dirigé par Mohamed Elmandjra, l’ancien patron de Méditel, devenu Orange Maroc, vient d’acquérir la « Polyclinique Atlas Casablanca ». La finalisation de cette opération est soumise à l’obtention de l’autorisation réglementaire requise du Conseil de la concurrence. 


La taille est-elle un facteur de succès dans le secteur des cliniques privées ? La réponse semble aller de soi, au vu du nombre impressionnant d’acquisitions intervenues sur le marché ces dernières années, dans ce secteur de la santé. Cette course à la taille que se livrent Akdital Holding, fondé par Dr. Talib Rochdi, Oncologie et Diagnostic du Maroc (ODM) et Oncorad, créé en Pr. Redouane Samlali et Dr. Omar Hajji, s’est même accélérée ces derniers mois. Après Akdital Holding qui a racheté la clinique pédiatrique Atfal et la Clinique De Vinci (Ex. El Karim) en l’espace de quatre mois, et Oncorad qui s’est offert le Centre Clinique d’oncologie de Tanger et de la clinique Yasmine à Casablanca, le groupe ODM vient d’acquérir 80 % du capital de la société Polyclinique Atlas Anfa, propriétaire de « Polyclinique Atlas Casablanca ».

Spécialisé dans le dépistage, le diagnostic et le traitement des pathologies digestives et viscérales, l’établissement, situé dans le quartier Gauthier, dispose d’une capacité d’hospitalisation de 50 lits répartis sur des chambres individuelles, des chambres à deux lits et des suites. La finalisation de cette opération est soumise à l’obtention de l’autorisation réglementaire requise du Conseil de la concurrence qui vient d’être saisi dans ce sens par ODM. Elle permettra à ce dernier, créé en septembre 2014, de compléter son offre de soins.

Lire aussi| Maroc-Turquie : la nouvelle version de l’accord de libre- échange est entrée en vigueur

Ainsi, la « Polyclinique Atlas Casablanca » viendra s’ajouter aux 10 unités du groupe qui a déjà investi plus de 550 millions de DH. Il s’agit du Centre de traitement Al Kindy (premier établissement acquis en 2015), la Radiologie Anoual, le Centre d’anatomo-pathologie Moulay Driss 1er, la clinique Menara (Marrakech), le Centre Blue Park Casablanca (acquis auprès du réseau Meden Healthcare, filiale du groupe Saham), Centre Bouregreg Rabat (qui appartenait à Saham), le Centre Oriental Al Kindy (Oujda), la clinique Badr Casablanca (acquise  aussi auprès de Saham), la Radiologie La Wilaya (Casablanca), et  le Centre de Radiologie Al Marinyine (Rabat).

Aujourd’hui, dans son objectif de couvrir les principales régions du Royaume, ODM a trois nouveaux projets en cours de développement, notamment à Beni Mellal, Fès et Tanger : plusieurs autres sont en cours d’étude. Il faut dire que le groupe dirigé par Mohamed Elmandjra, a les moyens pour nourrir de grandes ambitions.

Lire aussi| Algérie : le DG marocain d’Amana Assurance prié de rendre les clés de l’entreprise

En juin 2018, ODM a accueilli le fonds d’investissement britannique Alta Semper. Ce dernier a repris toutes les participations que détenait l’émirati Abraaj, permettant ainsi à ODM de garder dans son tour de table un partenaire financier solide capable de sortir son chéquier en cas de besoin.

En avril 2020 également, Proparco a participé, auprès d’un consortium d’investisseurs dont le fonds Alta Semper, au rachat du groupe ODM à ses actionnaires historiques, permettant ainsi à ce consortium d’investisseurs de prendre le contrôle du groupe, et de permettre au management de déployer sa stratégie de croissance organique (construction de nouvelles cliniques) et de croissance externe (acquisition et rénovation de cliniques existantes).  Cette opération de rachat s’est donc également accompagnée d’un financement en capital (12 millions de dollars investis en capital) de la stratégie de développement du groupe.

Lire aussi| L’acteur marocain Hammadi Ammor n’est plus

 
Article précédent

Maroc-Turquie : la nouvelle version de l’accord de libre- échange entre en vigueur

Article suivant

Mehdi Hijaouy : «l’intelligence économique et stratégique se développe de manière significative au Maroc »