Gestion des déchets

Le groupe Ozone rempile pour la gestion des déchets à El Mansouria

Le groupe Ozone rempile à nouveau avec la Commune d’El Mansouria. En effet, les élus de cette commune relevant de la province de Benslimane, viennent de reconduire le leader marocain de la gestion de déchets pour la prestation de collecte des ordures ménagères. Une reconduction qui tombe près de deux ans après que le premier contrat services entre les deux parties soit arrivé à son terme contractuel en janvier 2019.


Il faut dire qu’à l’instar de beaucoup de communes et de villes marocaines, la phase tampon entre la fin d’un contrat d’un délégataire de service et l’entrée en lice de son successeur dure souvent des mois, voire des années au vu des capacités humaines et organisationnelles limitées dont sont dotés les organes publics de l’administration territoriale et locale, alors que l’élaboration d’un cahier des charges pour la gestion d’un contrat de délégation de service public et encore davantage sa mise en œuvre dans le cadre d’un processus concurrentiel rondement mené dans le strict intérêt des citoyens, ne sont guère des missions dénuées de complexité.

Lire aussi | Le groupe AMA Détergents investit 40 MDH dans les produits d’hygiène en papier

Aussi, le groupe créé en 2008 par Aziz El Badraoui et qui compte déjà à son actif une soixantaine de contrats de gestion déléguée, vient-il de créer une entité ad hoc dénommée Ozone Mansouria, qui devra prendre en charge le service public de gestion des déchets ménagers de la commune éponyme et ce, incluant les prestations de collecte et évacuation des déchets ménagers et assimilés, le nettoiement des voies et places publiques, ainsi que l’évacuation des produits de nettoiement. Cette nouvelle filiale d’Ozone Environnement & Services (holding de tête du groupe), devra collecter sur une nouvelle durée de 7 ans plus de 50 millions de dirhams pour un taux de collecte de plus de 90%.

Lire aussi | Mr Bricolage renforce sa présence à Casablanca

Rappelons que la Commune d’El Mansouria qui compte quelque 25.000 habitants, s’impose de plus en plus comme une destination de choix pour le tourisme domestique rural entre les deux capitales du pays, Rabat et Casablanca. Quant au groupe Ozone dont la création remonte à il y a à peine une douzaine d’années, il revendique déjà un chiffre d’affaires consolidé de plus de 800 millions de dirhams dont près de 30% en Afrique subsaharienne où il a pris progressivement pied (Côte d’Ivoire, Mali, Soudan et Guinée).

 
Article précédent

Les multiples erreurs d'El Pais sur le Sahara

Article suivant

Évolution du coronavirus au Maroc : 1217 nouveaux cas, 400.826 au total, lundi 14 décembre à 18 heures