Automobile

Le groupe turc Martur obtient un prêt de la SFI pour son projet marocain

Annoncé en avril 2019, le projet d’implantation au Maroc du turc Martur Fompack prend de plus en plus forme.


En effet, cet équipementier automobile basé à Bursa (nord-ouest de la Turquie), vient de boucler le financement de la construction de son usine de Tanger Automotive City (zone franche adossée au port Tanger Med). Aussi, ce spécialiste de sièges automobiles et garnitures intérieures pour véhicules légers, vient d’obtenir un prêt de 50 millions de dollars (près de 485 millions de DH) de la part de la Société financière internationale (SFI), la filiale du Groupe de la Banque mondial qui en détient également 5% du capital. Ce nouveau concours est destiné à accompagner le développement du groupe contrôlé par la famille Ustunberk dans trois pays, en l’occurrence le Maroc mais également l’Algérie et la Roumanie.

Aussi, Martur Maroc, la filiale créée en juillet 2018 afin de porter le projet d’une deuxième implantation au Maghreb après celle de l’usine d’Oran (extrême ouest algérien) est en pleine campagne de recrutement de techniciens et d’ingénieurs pour un lancement effectif de l’usine tangéroise dès l’été 2020. Une unité industrielle qui s’étendra sur une superficie de 20.000 m² et nécessitera un investissement avoisinant les 10 millions d’euros (soit plus de 100 millions de dirhams). Côté emplois, Martur Maroc devra compter dès la fin de l’année en cours, près de 500 salariés pour un effectif qui se hissera, un an plus tard, à près de 700 salariés.

Rappelons que Martur Fompack est un des principaux producteurs de sièges pour automobile dans le monde. Outre la Turquie où il compte pas moins de cinq usines, ce groupe dont la création remonte à 1985 est également présent industriellement en Roumanie, Russie, Pologne, Ukraine et en Algérie. Avec ses autres filiales logistiques, commerciales et de R&D, le groupe est présent dans pas moins de douze pays répartis entre l’Europe, l’Asie et l’Afrique où il emploie plus de 4500 employés.

 
Article précédent

Wajih Sbihi porté à la tête de Tijara 2020

Article suivant

Covid-19 : la FRMF impose le huis clos