Investissement

Le groupe YLARA double sa capacité de production de farine de poissons

Présente au Maroc depuis les années 1940, l’industrie de fabrication de farine et des huiles de poissons est entrain de retrouver une seconde jeunesse après une longue période de stagnation. Et ce, en étant tirée par une demande mondiale de plus en plus vigoureuse.


En effet, après le lancement de plusieurs projets à travers le pays en 2019, dans le sillage de l’annonce de l’inauguration de plusieurs nouvelles unités de pisciculture (vecteur principal de la demande en farine de poissons), le groupe YLARA investit plusieurs dizaines de millions de dirhams dans l’extension de capacités de production de farine de poissons de sa filiale Dinay Bluewave.

Lire aussi | Rentrée scolaire: date connue pour la mission française, le reste en attente

Aussi, cette entité créée en 2015 dans le cadre d’un « Spin-Off » (scission d’activités) issu de l’ex Dinay SARL et destiné à ériger une entité totalement dédiée au traitement industriel des produits et sous-produits de la pêche (dont notamment la farine et l’huile de poisson), compte élargir dès le deuxième semestre 2020 son unité de production basée à la zone industrielle de Martil (au nord de Tétouan) et qui est presque entièrement tournée vers l’export.

Lire aussi | Digitalisation : la CDG place la satisfaction client au cœur de sa stratégie

Il faut dire que le groupe créé en 1992 par la famille Oualit décline depuis quelques années un programme d’investissement ambitieux, en partenariat avec son partenaire capitalistique espagnol Ubago Grup Mare et ce, notamment pour sa branche de conserverie de poissons dont la filiale principale est Cumarex (une unité spécialisée principalement dans les sardines, thonidés, maquereaux et fruits de mer et connue pour sa marque Alia). Avec le nouvel investissement, le complexe industriel partagé entre Cumarex et Dinay Bluewave devra s’étendre sur plus de 40.000 m² pour un chiffre d’affaires potentiel dépassant les 600 millions de dirhams.

Lire aussi | Maroc : voici le calendrier des jours fériés en 2020

Rappelons qu’outre les produits de la mer, le groupe YLARA est présent également dans d’autres secteurs d’activités tels la promotion immobilière, le revêtement d’intérieur et l’audiovisuel. Lors de la campagne de solidarité nationale destinée à limiter les méfaits de la crise du nouveau coronavirus, YLARA Holding (structure de tête de ce groupe) avait contribué au Fonds Spécial Codid-19 à hauteur de 11 millions de dirhams.

Lire aussi | Discours royal : un appel urgent à un sursaut national face à la pandémie

 
Article précédent

Évolution Covid-19 au Maroc : 1.609 nouveaux cas, 49.247 cas cumulés au vendredi 21 août à 18 heures

Article suivant

Suivez le LIVE de l’émission « Décryptage » de radio MFM