Agroalimentaire

Zalar Holding : une rentabilité toujours en berne

Après avoir plongé dans le rouge en 2018, le groupe Zalar est toujours en méforme.


Le géant du secteur agroalimentaire marocain vient d’essuyer, à fin juin 2019, un repli significatif de 29% de son résultat net part du groupe qui s’est établi à 36,2 millions de DH. Une contre-performance à rebours de la progression vigoureuse de son chiffre d’affaires consolidé, lequel a bondi de 12% à plus de 2,8 milliards de DH au titre de la même période.

Lire aussi : La SFI initie son désengagement du groupe Zalar Holding

Il faut dire que le groupe contrôlé par la famille Chaouni pâtit depuis début 2018, d’une hausse substantielle de son endettement, ce qui a fortement grevé la performance opérationnelle en occasionnant une envolée des frais financiers. Une tendance qui s’est aggravée en 2019 avec une dette nette qui a presque triplé en passant de 72 millions de DH à fin 2018 à plus de 200 millions de DH à l’issue des six premiers mois de l’année en cours.

Toutefois, le management reste confiant quant à la capacité du groupe qui fédère une vingtaine de filiales opérationnelles au Maroc et au Sénégal, de retrouver le sentier de la rentabilité nette dès le deuxième semestre 2019, ce qui ne manquerait pas de rassurer les actionnaires et notamment le japonais Mitsui, qui a rejoint le tour de table en 2018 en injectant dans la holding de tête pas moins de 236 MDH.

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Vidéo. Casablanca : l'entrepôt de bus du Maârif ravagé par le feu

Article suivant

Manchester : plusieurs personnes poignardées dans un centre commercial