Investissement

Le Japon prospecte de nouveau au Maroc

Les représentants d’entreprises japonaises effectuent une visite de travail au Maroc. Cette mission comprend plusieurs responsables gouvernementaux et des hommes d’affaires du secteur privé. Ils sont en prospection de l’environnement des investissements qui prévaut dans le Royaume, a indiqué mardi 02 mai 2017 à Rabat, Shunsuke Takei, vice-ministre parlementaire des Affaires Étrangères du Japon, qui conduit la délégation nippone.


Dans une déclaration à la presse à l’issue d’un entretien avec la Secrétaire d’Etat auprès du ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale, Mounia Boucetta, le responsable japonais a affirmé que cette visite constitue l’occasion propice pour les opérateurs japonais, privé et public, de découvrir le climat des affaires au Maroc dans l’objectif de promouvoir les échanges commerciaux et les investissements entre les deux pays. « Je souhaite sincèrement que les relations économiques entre le Maroc et le Japon se développent encore davantage », a-t-il dit. De son côté, Mounia Boucetta s’est félicitée de la qualité des relations maroco-japonaises qui se sont manifestées au cours des dernières années dans plusieurs domaines, notamment la coopération internationale, l’aspect social, l’échange des expériences et la formation. Elle a dans ce sens mis en avant les avantages que le Maroc offre pour les investisseurs japonais, fort en cela de sa position géographique, la qualité de son climat des affaires et de ses infrastructures de base.

La délégation nippone, qui poursuivra sa visite au Maroc jusqu’au 03 mai 2017, a été reçue par le Chef du Gouvernement, Saâdeddine El Othmani, et le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, Moulay Hafid Elalamy. Elle prendra part également à un séminaire sur la promotion du commerce et des investissements en Afrique, « Africa Trade and Investment Promotion », organisé le 03 mai 2017 à l’initiative de l’Ambassade du Japon et le bureau de Rabat de l’Organisation Japonaise du Commerce Extérieur (JETRO – Japan External Trade Organization).

En 2016, le volume global des échanges entre les deux pays a enregistré 6,86 milliards de DH (76,05 milliards Yen), soit 1,09% du total des transactions extérieures du Maroc. Les IDE japonais au Maroc ont atteint en 2015 un total de 81,5 millions de DH (904 millions Yen), soit 0,2% des IDE drainés par le Maroc et 0,67% du flux d’IDE japonais à destination de l’Afrique.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

L’énergéticien français Engie délocalise des centaines d’emploi au Maroc

Article suivant

Le défi de la formation aux nouveaux métiers