TIC

Le japonais Fujitsu renforce sa filiale marocaine

Le géant japonais spécialiste des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) renforce les moyens de sa filiale marocaine.


Le fournisseur d’infrastructures informatiques, qui fait partie du top 10 mondial des fabricants de serveurs, vient d’injecter pas moins de 24 millions de DH dans Fujitsu Technology Solutions Maroc. Cette dernière est en charge de distribuer les produits de sa maison mère sur le marché marocain. L’opération s’est matérialisée par une recapitalisation ayant porté le capital de cette entité créée en 1999 de 4 à 28 millions de DH, ce qui lui permet d’amorcer en toute sérénité une nouvelle phase de croissance que la firme basée à Tokyo espère entamer dès 2020 en s’appuyant sur sa nouvelle gamme de serveurs low-cost (gamme Primargy).

Aussi, les revendeurs de Fujitsu Technoolgy Solutions Maroc, qui comptent parmi eux quelques poids lourds marocains du matériel et logiciel IT tels Wincor Nixdorf, IB Maroc, Intelcom (groupe SATEC) ou encore Medasys, pourront mieux attaquer le marché de la PME avec des produits Fujitsu accessibles et synonymes de grande qualité.

Rappelons que le marché des serveurs au Maroc, qui totalise quelques centaines de millions de DH par an, demeure dominé par les deux acteurs américains IBM et Dell. Fujitsu ou encore les chinois Lenovo et Huawei y font figure de sérieux challengers et grappillent de plus en plus de parts de marché aux deux géants de l’oncle Sam.

Quant à Fujitsu, il est à préciser que ce mastodonte dont le quartier général se trouve à Tokyo est le premier fournisseur japonais de Technologies de l’Information et de la Communication, offrant une gamme complète de produits, de solutions et de services technologiques. Au titre de son exercice fiscal clos fin mars 2019, ce groupe créé en 1935 a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 3 952 milliards de yens (soit près de 357 milliards de DH !). Il compte un effectif de plus de 132.000 personnes réparties à travers une centaine de pays dans le monde. 

 
Article précédent

Contrôle sanitaire des aliments : ces failles qui menacent la santé des Marocains

Article suivant

Marrakech : 1 300 participants à l’International Golf Travel Market 2019