Economie

Le Koweït et le Maroc veulent avancer ensemble

Le ministre marocain de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies Abdelkader Aâmara et son homologue koweitien Anass Khalid Assalih se sont retrouvés à Rabat en début de semaine. Il s’agissait de trouver des solutions pour pallier au faible volume des échanges commerciaux qui lient ces deux pays. Deux mémorandums d’entente et un protocole de coopération dans le domaine industriel et en matière d’IDE ont été signés.


Les échanges commerciaux entre le Maroc et le Koweït ont progressé de 48% entre 2011 et 2012. Une croissance significative, mais un résultat encore trop faible: le volume des échanges commerciaux en 2012 s’est élevé à 443 MDH seulement. Pour pallier à cette situation, les deux ministres ont convenu d’aider le secteur privé, afin d’impulser du dynamisme et d’augmenter le volume de ces échange commerciaux.

Les résultats de cette première commission mixte sont concrets : la signature de deux mémorandums d’entente et un protocole de coopération dans le domaine industriel et en matière d’IDE. C’est notamment la coopération industrielle pour 2013-2014 qui a primé, avec un encouragement à la création de projets industriels et la promotion du secteur privé. Autre annonce, le ministre Assalih a déclaré qu’un comité commercial serait mis en place, co-présidé par les ministres de l’Industrie des deux pays.

Mais du chemin reste à faire pour que les échanges entre le Maroc et le Koweït soient facilités, fluidifiés : selon Aâmara, la simplification des procédures douanières serait une première étape. Mais les pays du Golfe deviennent également de plus en plus regardants sur la qualité des produits et l’esthétisme : conditionnement, packaging. Le Maroc a donc des efforts à fournir pour contenter les exigences du Golfe. 

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Cherchez l’erreur

Article suivant

HPS affiche son appétit international