Investissement

Le laboratoire marocain Polymedic vendu à des investisseurs du Moyen-Orient

Le gestionnaire de fonds d’investissement AfricInvest poursuit ses opérations de désinvestissement du Maroc.


Après être sorti d’Equity Invest (une holding technologique porté par Ali Bettahi) et d’Avant-Scène, le leader marocain d’événementiel, le groupe de private equity basé à Tunis vient de sortir totalement du capital du laboratoire pharmaceutique Polymedic. Cette fois-ci, la sortie d’AfricInvest (et plus précisément de son fonds d’investissement Maghreb Private Equity Fund III) s’est faite dans le cadre d’une cession majoritaire impliquant l’actuel PDG de Polymedic, en l’occurrence Dr Mohamed Houbachi qui reste, toutefois, dans le capital avec une part significative.

A l’instar du nouvel investisseur d’Equity Invest (le sud-africain Vantage Capital qui s’est substitué à AfricInvest), les nouveaux maîtres à bord du laboratoire pharmaceutique basé à Casablanca, font également à travers cette prise de contrôle leurs premiers pas au Maroc. Il s’agit de NBK Capital Partners, une société d’investissement alternatif qui fournit du capital de croissance flexible aux entreprises de taille moyenne du Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et la Turquie, ainsi que de Foursan Capital Partners, un fonds d’investissement basé à Amman en Jordanie. Pour l’instant rien ne filtre sur le montant de l’opération mais des sources proches du dossier parlent d’une opération qui dépasse les 600 millions de dirhams.

Rappelons que Polymedic est spécialisée dans la fabrication de produits génériques avec un portefeuille diversifié de plus de 200 médicaments enregistrés dans douze classes thérapeutiques différentes. Quant à l’émirati NBK Capital Partners, il serait toujours en lice pour l’acquisition d’au moins deux autres laboratoires pharmaceutiques marocains, sans doute dans une logique de consolidation sectorielle alors que le secteur de la fabrication de médicaments au Maroc souffre, en effet, d’émiettement avec une trentaine d’acteurs qui se partagent un chiffre d’affaires global autour de 16 milliards de dirhams en 2017.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

David Greene loue la qualité du système d’enseignement supérieur marocain

Article suivant

« Ach Waqe3 » : l’actualité décryptée par Jamal Berraoui