Flash-ecoLogistique

Le leader marocain du transport de marchandises se renforce dans la logistique

Le leader marocain du transport de marchandises est déterminé à rattraper son retard dans le domaine de la logistique.


Le groupe SJL Maghreb, qui revendique plus de 100 millions d’euros (plus de 1,1 milliard de DH) en chiffre d’affaires consolidé, vient de prendre quartier à Tanger Automotive City (TAC), à travers une filiale dédiée aux métiers de l’entreposage et la logistique contractuelle (pour compte de tiers).

Dénommée SJL Automotive City, cette nouvelle entité détenue à 100% par le groupe SJL compte proposer aux industriels installés dans TAC une panoplie de services complémentaires à ceux que sa maison mère offre déjà à plusieurs d’entre eux, notamment les équipementiers automobiles et le constructeur français Renault.

Il faut dire que SJL Maghreb a entamé, dès 2015, une intégration dans les métiers de la logistique et du transport pour ne plus rester tributaire du seul transport de marchandises qui a fait sa montée en puissance au cours des cinq dernières années, au point de faire l’objet de deux rachats successifs par des fonds d’investissement (le dernier en date n’est autre que le Sudafricain Investec qui en est l’actuel actionnaire majoritaire depuis 2017).

Aussi, une première plateforme logistique a vu le jour à Tanger Free Zone (à Gzenaya) en 2016 et deux autres à Casablanca et à Dakhla devaient voir le jour (sans succès jusqu’à présent).

Né de la fusion en 2002 de deux transporteurs espagnols, le groupe SJL a décidé de transférer son siège social au Maroc (Tanger) avant de s’imposer comme le leader incontesté dans le transport international Maroc-Europe, avec une flotte de plus de 2.000 unités et plus de 25.000 voyages entre le Maroc et l’Europe.

Rappelons qu’avant SJL, d’autres logisticiens ont déjà jeté leur dévolu sur TAC notamment l’acteur public, la SNTL, qui y a investi dès 2016 près de 100 millions de dirhams dans une plateforme logistique aux normes internationales.

 
Article précédent

Renault Maroc s’allie à l’EMI

Article suivant

Elle fait l’actu : Alexandra Montant, DGA de ReKrute