Immobilier d'entreprise

Le leader mondial JLL décrypte le marché casablancais

Dans rapport 2019 sur l’évolution du marché de l’immobilier professionnel à Casablanca, JLL, leader mondial en conseil immobilier d’entreprises, estime que les OPCI vont redonner une nouvelle dynamique au marché. JLL table également sur des perspectives favorables sur les prochaines années.


L’introduction des OPCI au Maroc et l’approbation de nouveaux programmes d’investissement immobilier devraient dynamiser le marché et attirer de plus en plus d’investisseurs étrangers dans les années à venir, assure Jones Lang Lasalle (JLL), leader mondial en conseil immobilier d’entreprise. En effet, dans son rapport 2019 sur l’immobilier professionnel à Casablanca, rendu public récemment, JLL affirme que l’activité du marché immobilier professionnel est restée stable au cours de l’année 2019.

« Casablanca a vu l’achèvement de grands projets et l’annonce de nouveaux chantiers », indique JLL, ajoutant que le Maroc devient une cible stratégique pour les investisseurs internationaux qui cherchent à diversifier leurs portefeuilles d’investissement immobilier.  De son côté, Walid Riahi, Analyste Senior – Expertise, Etudes & Recherches chez JLL Maroc, renchérit en faisant remarquer que les récents agréments de fonds OPCI délivrés par l’AMMC ouvrent la voie à un nouveau véhicule de placement qui s’est montré très attractif dans d’autres marchés.

Lire aussi: Tout sur l’état du marché à Casablanca au 1er semestre 2019

JLL souligne aussi que la performance du marché de Bureaux à Casablanca est restée faible au second semestre en raison de l’offre limitée d’immeubles de qualité, et que les loyers sont restés stables avec une légère augmentation des taux de vacance.

Le rapport explique également que la nouvelle offre de bureaux de qualité devrait accroître la concurrence entre les propriétaires afin de conserver leurs locataires, relevant qu’avec l’achèvement de deux nouveaux centres commerciaux dans la périphérie de Casablanca, le secteur du Retail est resté stable en 2019. « Bien que les taux de vacance aient diminué, la croissance soutenue du e-commerce et la forte concurrence du street retail incitent les développeurs à repenser leurs concepts commerciaux et à mettre davantage l’accent sur l’enrichissement de l’expérience client avec plus d’espaces alloués à la restauration et au divertissement », estime la même source.

JLL note par ailleurs que le secteur hôtelier a continué d’afficher une baisse record des taux d’occupation avec -700% en l’espace d’un an, en raison de l’ajout de 700 clés sur le marché en 2019, assurant toutefois que l’hôtellerie à Casablanca continuera à se développer avec plus de 20 hôtels prévus au cours des prochaines années. Pour ce qui est des loyers industriels moyens, le rapport souligne qu’ils sont restés stables en 2019 et devraient diminuer au cours des prochaines années, étant donné que les grands projets proposent des tarifs très compétitifs.

 
Article précédent

Al Hoceima : le CNDH dévoile son rapport sur le Hirak

Article suivant

Label’Vie Carrefour, performant mais mauvais payeur !