Finance

Le Lord-maire de la City de Londres multiplie les rencontres

Le Lord-maire de la City de Londres, Andrew Parmley, a effectué une visite, mercredi 12 avril 2017, à la bourse de Casablanca, en vue de booster la coopération maroco-britannique, notamment sur le plan financier.


Cette visite, la seconde depuis trois ans d’un Lord-maire de la City de Londres, témoigne de l’intérêt que le Royaume-Uni et, en particulier, la place londonienne, accordent au partenariat avec le Maroc, un partenariat qui date de plus de huit siècles, a souligné à cette occasion le directeur général de la bourse de Casablanca, Karim Hajji.

Soulignant l’excellence des relations bilatérales liant le Maroc et le Royaume-Uni, Andrew Parmley a indiqué de son côté que cette visite devra élargir le champ de la coopération bilatérale dans le cadre d’un partenariat « gagnant-gagnant », favorisant la croissance économique et la création des emplois dans les deux pays.

La visite du Lord-maire de la City de Londres, qui a procédé à l’emblématique cérémonie d’ouverture de la séance de la bourse en sonnant la cloche, a pris fin par la remise du symbolique Tombstone et la traditionnelle signature du livre d’or.

Pour rappel, en 2014, la bourse de Casablanca a signé un partenariat stratégique avec la City de Londres, visant à développer le marché financier marocain et de renforcer l’attractivité internationale du Royaume, en tant que hub financier régional, à travers 4 axes. Il s’agit de la technologie, le financement des PME, les nouveaux produits et marchés et l’évolution du marché financier marocain.

Plus tôt dans la journée, Andrew Pamley s’est rendu au siège de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), où il a été accueilli par Faïçal Mekouar, vice-président général du patronat. Le Maroc et la Grande-Bretagne (GB) doivent travailler plus étroitement en tant qu’alliés économiques et géo-stratégiques pour booster la coopération dans plusieurs secteurs, notamment les banques, les assurances et la finance participative, a affirmé le vice-président. S’exprimant lors d’une réunion avec le Lord Maire de Londres, Faïçal Mekouar a indiqué que, malgré que la GB ne soit que 12ème client et fournisseur du Maroc, notre pays est néanmoins le principal partenaire britannique dans la région du Maghreb. Les entreprises du Royaume-Uni peuvent aussi bénéficier des opportunités ouvertes par des accords de libre-échange et de la position du Maroc en tant que passerelle vers l’Europe, l’Afrique et le Moyen-Orient, a-t-il également noté. Les échanges commerciaux entre le Royaume-Uni et le Maroc connaissent une évolution soutenue, mais demeurent en deçà des énormes potentialités des économies des deux pays.

 
Article précédent

Le président de l'UA prendra part aux 9èmes Assises

Article suivant

Casa Tram se plaint de l’incivilité des Casablancais