matériel informatique

Le marché marocain du PC subit une forte pénurie

Que se passe-t-il sur le marché marocain des PC? En effet, depuis quelques jours, les Marocains qui cherchent à acquérir un ordinateur ou un labtop mobile sont confrontés à une réalité inédite.


Ces produits technologiques sont devenus presque introuvables et les rares revendeurs qui ne sont pas totalement en rupture de stocks, ne disposent que de quelques modèles en nombre très limité. Même à Derb Ghallef à Casablanca (où habituellement le chaland a l’embarras du choix), les PC sont aussi rares qu’un stradivarius. Même les sites de e-commerce sont, à leur tour, à court de produits.

Lire aussi | Inscrire les énergies renouvelables dans une stratégie de flexibilité en fera le moteur économique du Maroc et du continent [Tribune]

Cette situation de rareté est, bien évidemment, en rapport avec la crise sanitaire du Covid-19. En effet, d’une part le maintien de l’enseignement à distance pour des centaines de milliers d’élèves et d’étudiants à une reprise scolaire et universitaire marquée du sceau des mesures restrictives toujours en vigueur, a créé une vague sans précédent d’équipement des ménages en matière de matériel informatique. Idem pour les dizaines de milliers de salariés toujours en télétravail (certains en permanence et d’autres en alternance avec le présentiel) et qui ont, pour une partie d’entre eux, renouvelé leur équipement pour des modèles plus performants. Enfin, la situation qui a prévalu jusqu’au milieu de l’été dernier en Chine (qui abrite les principales usines mondiales de fabrication de PC) avec une production au ralenti et une chaine d’approvisionnement perturbée par la pénurie de processeurs Intel (qui équipe plus de 90% des ordinateurs), continue de perturber la chaine logistique mondiale d’un secteur qui devra, pourtant, tirer son épingle du jeu de la crise inédite due au Covid-19.

Lire aussi | Très lourde perte pour la Banque Populaire Fès-Meknès

Contactés par nos soins, certains revendeurs confirment qu’ils attendent d’être alimentés incessamment par leurs grossistes habituels (dont le numéro un au Maroc Disway et son dauphin Disty Technologies), car d’importantes cargaisons seraient en route vers le Maroc. Donc, patience pour ceux qui ont des projets d’acquisition à court terme.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traite et les analyse. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Inscrire les énergies renouvelables dans une stratégie de flexibilité en fera le moteur économique du Maroc et du continent [Tribune]

Article suivant

Suivez le LIVE de l’émission « Décryptage » de radio MFM