Propriété industrielle

Le Maroc à la 42ème place mondiale en 2016

La création d’entreprise se porte bien au Maroc. Un total de 74.807 sociétés ont été créées  en 2016, dont 39.896 entreprises personnes morales et 34.911 entreprises personnes physiques, selon un rapport de l’Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale (OMPIC).


« Le nombre des créations d’entreprises personnes morales a enregistré une hausse de 3,8% par rapport à l’année 2015 (36.825 entreprises) alors que les entreprises personnes physiques ont passé de 32.677 à 34.911 en 2016 avec une augmentation de 7% », a précisé le directeur de l’OMPIC, Adil Malki, lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du rapport. Cette hausse a porté sur l’ensemble des secteurs, notamment le commerce, le transport, les travaux publics, l’industrie, la restauration, la technologie de l’information et de la communication, l’agriculture et la pêche maritime ainsi que les activités financières, a fait savoir le directeur.

Il a également souligné que les demandes d’enregistrement des marques commerciales ont enregistré une hausse de 7% pour atteindre 12.847 en 2016 contre 11.974 l’année précédente. Les demandes d’enregistrement des marques commerciales d’origine marocaine ont connu une augmentation notable pour s’établir à 56% de l’ensemble des marques commerciales enregistrées en 2016, a-t-il ajouté. Ainsi, le Maroc a pu occuper, grâce à cette évolution, la 42ème place selon l’édition 2016 des indicateurs de la propriété industrielle relevant de l’Organisation Mondial de la Propriété Intellectuelle (OMPI).

Le nombre des demandes de dépôt des brevets d’invention a atteint de son côté 1.240 contre 1.021 en 2015 avec une hausse de 21%, a-t-il précisé, ajoutant que le nombre de dessins et Modèles Industriels au niveau national a atteint 6.378 ce qui a permis au Royaume d’accéder à la 16ème position en 2016, selon les indicateurs mondiaux de la propriété industrielle de l’OMPI.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Le redressement fiscal grève les bénéfices de Lydec

Article suivant

Cinquième visite des industriels portugais au Maroc en 9 ans