Investissement

Le Maroc, champion africain des IDE

Le Maroc demeure un important récepteur d’investissements étrangers au bénéfice de nouveaux projets en Afrique, et confirme également son statut d’investisseur majeur du continent, estime le FDI Markets, appartenant groupe Financial Times, dans son rapport 2017. Cette étude souligne que le Maroc a accueilli des investissements sur 80 nouveaux projets. Ce qui permet au Royaume de progresser de 13% pour se positionner à la deuxième place, derrière l’Afrique du Sud qui a reçu des investissements pour 105 nouveaux projets, en recul de 19%.


FDI Markets note, cependant, que sur le plan de la valeur des investissements, le Maroc ne vient qu’en 5ème position avec un total de 6,6 milliards de dollars de financements captés. Deuxième pays africain récepteur d’investissements étrangers dans de nouveaux projets, le Maroc est également le premier investisseur étranger d’Afrique, avec un total de 5 milliards de dollars injectés sur 22 projets, font remarquer les auteurs de cette étude. Dans les détails, on note, de façon globale, que le Royaume est le troisième investisseur étranger de la zone Moyen-Orient et Afrique, derrière les Émirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite. Le Maroc devance ainsi l’Afrique du sud qui n’a investi que 2,9 milliards de dollars à l’étranger, même si le nombre de nouveaux projets touchés (72) est plus important que celui du Maroc, souligne aussi le rapport. Et, force est de préciser que, dans ce contexte, les investissements marocains ont généré près de 4000 nouveaux emplois contre seulement 3000 pour l’Afrique du Sud. FDI Markets rappelle que cette belle progression du Maroc se déroule alors que les investissements étrangers dans la région sont dominés par des pays d’Asie du Sud et de l’Est, notamment le Japon, l’Inde et la Chine, trois géants qui, eux-mêmes, s’y livrent une bataille.

Tribune et Débats

La tribune qui vous parle d’une actu, d’un sujet qui fait débat, les traitent et les analysent. Économistes et autres experts, patrons d’entreprises, décideurs, acteurs de la société civile, s’y prononcent et contribuent à sa grande richesse. Vous avez votre opinion, convergente ou différente. Exprimez-la et mesurez-vous ainsi à nos tribuns et débatteurs.

Envoyez vos analyses à : [email protected], en précisant votre nom, votre prénom et votre métier.

 
Article précédent

Belgique : de la diversité dans les médias

Article suivant

La famille Merroun injecte 15 MDH dans Ghorghiz Cérame