Rapport

Le Maroc classé 53ème en 2021 dans le rapport sur les effectifs militaires

Le rapport « 2021 Military Strength Ranking », par le site spécialisé Global Fire Power, récemment publié montre que le Maroc a grimpé de trois places dans le classement 2020, avec un score de 0,8763. Le classement de cette année démontre une amélioration par rapport aux classements de 2019 et 2020, où le Maroc avait respectivement occupé la 61ème et 56ème place.


Le rapport prend en compte 138 pays pour l’examen annuel de la défense de la puissance de feu mondiale (qui couvre actuellement l’année 2021). Il tient compte de la capacité de guerre potentielle des nations en fonction de différents facteurs, notamment les ressources, les effectifs, les finances, la géographie et les forces navales, terrestres et aériennes du pays. En termes d’effectifs, le rapport classe le Maroc au 40ème rang sur 138. Il a estimé à plus de 17 millions le nombre total de personnes disponibles au Maroc pour servir dans l’armée. Le personnel apte au service au Maroc est estimé à plus de 14 millions, tandis que le personnel actif s’élève à 310.000.

Lire aussi : Coronavirus : le gouvernement prolonge les mesures de restriction en vigueur de 2 semaines

Pour la puissance aérienne, le Maroc dispose de 83 chasseurs, de deux flottes de ravitailleurs et de quatre missions spéciales. Le rapport montre que le Maroc s’est doté d’équipements militaires lourds en termes de forces terrestres. Le rapport sur les forces terrestres du Maroc montre que le pays dispose de 3 003 chars, 8 000 véhicules blindés, 510 pièces d’artillerie automotrices et 144 projecteurs de roquettes. Le budget de la défense du pays est estimé à 6 milliards de dollars.

Lire aussi : Masque en tissu : voici les nouvelles recommandations

Au niveau du continent africain, l’Égypte est la première puissance militaire et la 13ème au niveau international, suivie de l’Algérie (27), de l’Afrique du Sud (32) et du Nigeria (35). Le Maroc, quant à lui, occupe la cinquième place. Les États-Unis sont en tête de liste, suivis par la Russie, la Chine, l’Inde et le Japon.

 
Article précédent

Vrai ou Fake sur la Covid-19 au Maroc, mardi 19 janvier

Article suivant

Les bisounours