Développement humain

Le Maroc classé en dessous de la Palestine

Le Maroc, qui figure toujours dans la catégorie des pays à «développement humain moyen», se place cette année à la 121e position alors qu’il était 123e l’année dernière sur l’indice du développement humain publié, lundi, par le Programme des Nations unies pour le développement (PNUD).


L’indice de développement humain 2019 du Programme des Nations unies pour le développement a classé le Maroc au 121ème rang des 189 pays les plus développés. Bien que deux places au-dessus de son classement précédent, le nouveau classement place le Maroc à deux places en dessous de la Palestine.

Avec un score de 0,676, le Maroc a un «développement humain moyen». Ailleurs au Maghreb, le PNUD considère que l’Algérie (82e au niveau mondial) et la Tunisie ont un «développement humain élevé», ainsi que six autres pays africains classés au-dessus du Maroc. Les Seychelles, Maurice, le Botswana, l’Afrique du Sud, le Gabon et l’Égypte se situent également dans le classement de développement élevé.

L’indice de développement humain mesure la capacité «à vivre une vie longue et saine, à acquérir des connaissances et à gagner un revenu pour un niveau de vie de base». En effet, le Maroc a connu une amélioration progressive de son score depuis le début de l’indice en 1990. En 1990, le Royaume avait un score de 0,458 en 2000 et en 2010 un score de 0,618.

Alors que seulement 1% de la population marocaine vit en dessous du seuil de pauvreté reconnu internationalement avec moins de 1,90 dollar par jour, près de 5% vivent en dessous du seuil de pauvreté national du pays. Au-delà de la pauvreté monétaire, l’indice estime que 19% des Marocains vivent dans une «pauvreté multidimensionnelle».

Bien que le Maroc obtient un score de 0,676 pour l’indice de développement humain, le score du royaume en matière d’indice de développement de genre (IDG), qui mesure les inégalités entre les sexes sur trois axes (la santé, l’éducation, le contrôle des ressources économiques), atteint 0,833. «L’IDH 2018 du Maroc est de 0,603 pour les femmes et de à 0,724 pour les hommes, ce qui donne un IDG de 0,833 et place le pays dans le groupe 5», indique le document qui rappelle en comparant les chiffres qu’affiche le Royaume à ceux que la Tunisie et la Libye qui enregistrent un IDH de 0,899 et 0,931.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

PLF 2020 : deux mesures contradictoires

Article suivant

Réforme de la justice : la cadence est au ralenti