Pandémie

Le Maroc dépasse la Chine en contaminations au Covid-19

Au bout d’une semaine marquée par un record absolu en incidence de nouveaux patients contaminés au Covid-19 (un peu plus de 14.000 nouveaux cas en 7 jours), le Maroc dépasse désormais la Chine dans les sinistres statistiques mondiales de cette pandémie planétaire en termes de cas cumulés.


En effet, avec un total de 86.686 personnes diagnostiquées positives au nouveau coronavirus depuis le déclenchement du 1er cas sur son territoire le 02 mars 2020, notre pays vient de doubler la Chine qui n’en recense à ce jour, quant à elle, « que » 85.184 cas. Il faut dire que la Chine qui a célébré récemment sa victoire contre la pandémie dont elle avait été le foyer originel, notamment dans la Province de Hubei qui avait subi l’une des quarantaines les plus strictes et musclées des temps modernes entre janvier et fin mars 2020, n’enregistre plus depuis un moment qu’une poignée de nouveaux cas de personnes touchées par le Covid-19 par jour.

Lire aussi | Dr Nabila Rmili : « les casablancais doivent être plus vigilants pour ne pas arriver au confinement »

A contrario, le Maroc qui semblait encore assez épargné au sortir d’un printemps marqué par un confinement douloureux, subit de plein fouet une deuxième vague au point de représenter ces derniers jours, à lui tout seul, près de 30% des nouvelles contaminations déplorées quotidiennement en Afrique ! Désormais, notre pays pointe au 38ème rang mondial des pays les plus touchés par le nouveau coronavirus juste derrière la Belgique (36ème) et trois pays arabes en l’occurrence Oman (37ème), Kuweit (35ème) et l’Egypte (34ème). À l’échelle africaine, le Maroc occupe toujours la troisième place derrière l’Afrique du Sud et l’Egypte qui, eux déplorent, près de 650 000 et 100 000 cas de Covid-19.

Une pente qui a fait prendre aux autorités marocaines une série de mesures touchant plusieurs villes entre restrictions de déplacements, reconfinement partiel, fermeture de certains commerces, réductions des horaires d’ouverture des cafés, restaurants et autres commerces de proximité.

Lire aussi | Coronavirus : Kénitra et Mehdia retournent en confinement

 
Article précédent

Saaïd Amzazi : "la maison est la deuxième école de l’enfant, et son école sa deuxième maison"

Article suivant

Nawfal Sedraoui, CEO de Werin Group : « le freelancer marocain a démontré sa résilience lors de cette crise sanitaire »