Energie

Le Maroc dispose d’un stock suffisant de gaz butane

Le Maroc dispose d’un stock suffisant de gaz butane ainsi que d’un stock de réserve permanent oscillant entre 34 jours à partir du 1er mai, et 31 jours jusqu’au 1er juin, selon le ministère de l’énergie, des mines et de l’environnement. 


Ces niveaux dépassent les besoins de consommation de ce produit de première nécessité au niveau national qui atteignent environ 7.000 tonnes/jour, précise le ministère dans un communiqué, notant qu’en dépit de la demande exceptionnelle, particulièrement depuis la déclaration de l’état d’urgence sanitaire et l’avènement du mois sacré de Ramadan, l’approvisionnement du marché reste régulier à la faveur des nouvelles opérations d’acquisition confirmées par les acteurs du secteur du gaz au Maroc.

Ces opérations permettent ainsi de préserver les stocks actuels et même de les améliorer durant les trois prochains mois, souligne la même source, faisant savoir que malgré la conjoncture actuelle, les acteurs du secteur poursuivent les activités de réception, de stockage et de distribution et ce, conformément à la stratégie nationale de lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus (covid-19) à travers l’application de l’ensemble des mesures de prévention et de sécurité, outre l’activation du plan de continuité des travaux pour garantir l’approvisionnement du marché national dans de meilleures conditions.

Lire aussi | Rapatriement des Marocains venus d’Algérie : voici leurs témoignages !

Dès le début de cette crise sanitaire et dans le cadre d’une approche proactive contre toute éventuelle répercussion du covid-19, le ministère a pris une série de mesures en vue d’éviter des perturbations dans l’approvisionnement du marché national en bouteilles de gaz, comme l’obligation de remettre une bouteille de gaz vide pour en acheter une nouvelle et la vente d’une seule bouteille par client à chaque étape d’approvisionnement.

Il est aussi question de garantir les moyens de transport adéquats pour assurer l’approvisionnement continu de ce produit, à prolonger les heures de travail dans les centres de remplissage afin de répondre aux besoins nationaux, ainsi qu’à intensifier les visites des commissions de contrôle pour relever les dépassements et prendre les mesures légales contre les contrevenants, précise le communiqué, ajoutant que l’application immédiate de ces mesures à l’échelle régionale a permis une stabilité de la demande et l’approvisionnement en gaz butane.

(Avec MAP)

 
Article précédent

Crédits-covid : Des cautions supplémentaires exigées aux PME

Article suivant

Le deal CIMAR-Anouar Invest résistera-t-il à la crise du Covid-19 ?