Forum

Le Maroc en retrait à Davos

La 47ème édition du Forum économique mondial Davos s’est ouvert ce mardi 17 janvier 2017 et se poursuit jusqu’au vendredi 20 janvier 2017. Ce rendez-vous annuel réunit dans les Alpes suisses les politiciens, grands patrons et personnalités de la société civile. La liste officielle des intervenants compte près de 900 noms et, au total, le Forum attend plus de 2 500 visiteurs. L’événement a été avancé d’une semaine pour ne pas coïncider avec le Nouvel An chinois et permettre ainsi à Xi Jinping d’assister. C’est la première fois qu’un président chinois fait le déplacement à Davos. Non seulement le Forum accueille une importante délégation chinoise, mais celle-ci est emmenée par le président chinois lui-même, qui a prononcé le discours inaugural de cette édition qui arbore les couleurs de son pays.


Côté marocain, les intervenants ne sont pas nombreux cette année. Ni le chef du gouvernement, ni les ministres, ni les hommes d’affaires ou encore la société civile ont fait le déplacement. Seule Yasmina Filali figure sur la liste officielle des intervenants de cette édition. Elle est la Présidente fondatrice de la Fondation Orient Occident qui aide à l’intégration des migrants et réfugiés au sein de la société marocaine en leur offrant des stages et de l’assistance sociale et psychologique.

Le Forum a publié son traditionnel classement concernant la compétitivité mondiale. Selon les conclusions de ce rapport, le Maroc avance sur le chemin du développement inclusif, mais très lentement. Le Royaume est ainsi classé à la 45ème place sur 78 économies en développement. Mais le pays reste mieux placé au niveau continental que de grandes économies comme l’Afrique du Sud (70ème), le Nigeria (71ème) et l’Égypte (73 ème). Avec un score de 3,89, le Maroc a réalisé une petite évolution de 0,66% ces cinq dernières années. Mais il arrive derrière la Tunisie (44ème). Au niveau de la croissance économique, le Maroc occupe la 64ème place ; la 25ème sur le classement d’équité intergénérationnelle et la 40ème sur celui du revenu moyen et pauvreté. Autre bonne nouvelle pour le Maroc : le pays a baissé l’intensité carbone du produit intérieur brut (PIB) qui a régressé de 21% ces cinq dernières années. Idem pour la pauvreté qui a reculé de 10,2%. Ces deux indicateurs permettent au Maroc de faire partie du top 20 de la catégorie des pays en développement dans l’Indice 2017 de la croissance inclusive et du développement du Forum économique mondial. Bonne performance également au niveau du PIB par habitant. Il a progressé de 2,5% lors des cinq dernières années. Pareil pour la productivité du travail (+2,3%). Par contre, l’épargne nette a baissé de 4,7%  et l’endettement public a augmenté de 11,5% sur la même période.  A noter que globalement, plus de la moitié des pays recensés dans ce classement ont perdu du terrain ces cinq dernières années en termes de croissance inclusive. Dans plus de 40% des états, cette baisse a été observée même si leur PIB par habitant a augmenté. Dans près de 80%, les inégalités de ressources ont progressé de 6,3% en moyenne.

 
Article précédent

Wafacash distinguée

Article suivant

Le terroir marocain en force en Allemagne