Retraite

Le Maroc, l’un des pires pays pour vieillir

Les classements se suivent et se ressemblent. Selon le dernier rapport de l’ONG Global Age Watch Index, le Maroc est un mauvais pays pour les séniors.


Dans son classement sur les places de vie pour les personnes âgées, l’ONG Global Age Watch Index 2015 classe le Maroc à la 84ème place sur une liste de 96 pays.

Sur le plan africain, et malgré ce mauvais classement mondial, le Maroc fait mieux que ses voisins africains. Le royaume pointe à la deuxième place, après le Ghana (81e), et devant, entre autres, le Nigéria, l’Ouganda, le Rwanda…

Le classement de l’ONG confirme donc les conclusions du rapport établi il y a quelques semaines par le Conseil économique social et environnemental (CESE). Dans son document, le CESE dénonce la situation précaire dans laquelle vivent les personnes du troisième âge au Maroc.

Toujours selon le Conseil, « peu ont accès aux soins, et leur dépendance physique et financière augmente, dans un contexte où la prise en charge de ces personnes dans le cadre familial est menacée, notamment par la nucléarisation croissante des ménages », relève le CESE. Et d’ajouter, seulement 20% des personnes âgées disposent d’une couverture sociale et médicale.

Ces rapports, plus alarmants les uns que les autres, surviennent à un moment où l’Exécutif s’apprête à présenter la réforme de la retraite. Une réforme ayant fait l’objet d’un bras de fer entre les différentes parties prenantes, notamment le gouvernement et les syndicats. Mais aujourd’hui la réforme semble en marche. Selon le ministre de l’emploi Abdesselam Seddiki, l’annonce devrait se faire en octobre prochain, elle coïnciderait alors avec l’ouverture de l’année parlementaire et de la présentation du projet de loi de finances. 

 
Article précédent

Assurances : les enjeux stratégiques et les grandes tendances pour la rentrée 2015

Article suivant

Bénéfices : Saham Assurance explose les compteurs