Actualité

Le Maroc préside la 98ème session du Conseil Exécutif de l’OIAC

La Haye – Le Maroc, en la personne de l’ambassadeur et Représentant Permanent Abdelouahab Bellouki, préside la 98ème session du Conseil Exécutif de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC), dont les travaux se dérouleront du 5 au 8 octobre à La Haye.


Le Conseil Exécutif examinera, lors de cette session, les derniers développements concernant la mise en œuvre de la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques. Les questions à l’ordre du jour de ce Conseil portent, notamment, sur le processus de destruction des armes chimiques, les mesures contre la réémergence des armes chimiques, ainsi que sur le programme de l’OIAC pour le renforcement de la coopération avec l’Afrique.

Cette session du Conseil Exécutif constitue une étape essentielle dans le travail de l’Organisation vu qu’elle examine plusieurs sujets importants, y compris le budget-programme de l’Organisation (2022-2023), aux fins de leur soumission, pour adoption, à la Conférence des États Parties, prévue du 29 novembre au 3 décembre 2021.

La présidence par le Maroc de cet important organe décisionnel, pour la période mai 2021-mai 2022, consacre l’engagement continu du Royaume en faveur des objectifs de ladite Convention et de la coopération soutenue avec l’OIAC visant à contribuer à l’avènement d’un monde débarrassé des armes chimiques, indique un communiqué de l’ambassade du Royaume à La Haye.

Lire aussi | Marrakech accueillera en novembre le Sommet des entreprises UE-Afrique

L’intense coopération du Maroc avec l’OIAC est marquée, notamment, par l’organisation au Maroc de plusieurs conférences, ainsi que de multiples formations régionales visant le renforcement des capacités des représentants des pays d’Afrique. En outre, le Maroc a soutenu la mise en place du Centre de la Chimie et de la Technologie, projet-phare de l’Organisation, dont la cérémonie de lancement des travaux a eu lieu le 23 septembre 2021. C’est un centre d’excellence en matière d’analyse de produits chimiques et de renforcement des capacités au profit des États membres de l’Organisation, notamment africains.

La présidence du Conseil Exécutif témoigne également de la reconnaissance des États membres de l’OIAC, notamment des pays africains, de l’engagement constant et de la contribution active du Maroc aux travaux des différents organes de l’OIAC. A ce titre, le Maroc avait assuré la présidence de la Conférence des États Parties, l’organe suprême de l’OIAC, en 2017/2018.

Lire aussi | Global Financial Centers Index: Casablanca à la 53ème place financière mondiale, 4ème en Afrique-Moyen orient

En tant qu’organe de mise en œuvre de la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques, l’OIAC, avec ses 193 pays membres, supervise les efforts de la communauté internationale visant à éliminer définitivement les armes chimiques. Depuis l’entrée en vigueur de la Convention en 1997, qui est le traité de désarmement le plus efficace, éliminant toute une classe d’armes de destruction massive, plus de 98% de tous les stocks d’armes chimiques déclarés ont été détruits sous la vérification de l’OIAC. Pour ses efforts considérables dans l’élimination des armes chimiques, l’OIAC a reçu le prix Nobel de la Paix en 2013.

Le Maroc a signé la Convention sur l’Interdiction des Armes Chimiques en janvier 1993 et l’a ratifiée en décembre 1995. Depuis lors, le Royaume, qui n’a jamais été un possesseur d’armes chimiques, a rempli toutes ses obligations au titre de la Convention, tout en demeurant un fervent défenseur de l’utilisation de la chimie à des fins pacifiques.

[Avec MAP]

 
Article précédent

Chambre des conseillers : Qui sont les représentants élus de la CGEM ?

Article suivant

Chambre des conseillers: Le RNI en tête avec 27 sièges