Rapport

Le Maroc rate le podium du programme Elite Africa

La 1ère édition du « Companies to inspire Africa », rapport édité par le gestionnaire de la bourse de Londres, le London Stock Exchange Group (LSEG), et dédié à l’Afrique et plus particulièrement aux PME africaines qui affichent une croissance rapide et dynamique, confirme le retard du Maroc sur le reste du continent noir et notamment les pays anglophones.


En effet, quand bien même notre pays a été, en mai 2016, le premier pays africain où le programme Elite a été déployé en dehors de l’Europe, il n’y vient, au bout de deux ans de mise en œuvre à l’échelle continentale, qu’en quatrième position en nombre de PME africaines nominées par ce programme d’excellence mis en place par London Stock Exchange Group et qui a pour vocation ultime d’aider les PME méritantes à accéder à des sources de financement adéquates pour se développer.

Dans ce classement que se dispute une quarantaine de pays africains, dont été sélectionnées quelques 343 entreprises accompagnées par Elite Africa (en collaboration entre LSEG et plusieurs bourses africaines domestiques ou à dimension régionale), le Maroc en revendique 35 sociétés nominées (dont 11 suite à la dernière cohorte dévoilée en mai 2017) et ce, loin derrière les deux poids lourds économiques que sont l’Afrique du Sud et le Nigéria qui y positionnent respectivement 90 et 59 entreprises mais également derrière le Kenya qui ferme la marche du podium avec 50 PME. Ce qui dénote, pour ce pays de l’Afrique de l’Est qui représente à peine 70% de l’économie marocaine (en matière de richesse mesurée par le Produit Intérieur Brut), d’un grand dynamisme du secteur privé et de la PME en particulier, alors que plusieurs obstacles se dressent encore devant la PME marocaine, notamment industrielle, pour rayonner à l’échelle internationale.

Rappelons, tout de même, que sur les 35 PME marocaines accompagnées par le programme Elite, en partenariat avec la Bourse de Casablanca, plusieurs ont déjà franchi plusieurs pas en Afrique ou se positionnent fortement à l’export à l’instar d’Agro Juice Processing (fabricant du jus Valencia), Hit Radio (qui compte une présence dans une dizaine de pays subsahariens) et Soremar.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Ilyas El Omari démissionne du secrétariat général du PAM

Article suivant

« Ma démission est une décision personnelle »