Migration

Le Maroc reçoit un soutien important de l’Espagne

En vue d’améliorer le contrôle de la migration, l’Espagne a envoyé 750 véhicules, 15 drones et des dizaines d’équipements radar au Maroc, a annoncé le journal espagnol Malaga Hoy.


Saluant la collaboration du Maroc avec l’Espagne dans le domaine du contrôle des frontières migratoires dans son éditorial du mardi 12 août, la publication a indiqué que la collaboration avait entraîné une «diminution significative de l’arrivée de migrants en Espagne». Quelque 13.326 migrants en situation irrégulière sont arrivés en Espagne, « près de 9.000 de moins que lors de la période précédente ».

Le journal en ligne a également rappelé l’activisme espagnol en faveur du gouvernement marocain auprès de l’Union européenne, qui a conduit à l’approbation d’une subvention de 140 millions d’euros indiquant que « le Conseil des ministres a approuvé l’envoi de 30 millions d’euros supplémentaires du Fonds de prévoyance au Maroc ».

Lire aussi : La Marine Royale porte secours à 271 candidats à la migration irrégulière

Plus tôt ce mois-ci, ABC News avait déclaré que les efforts du Maroc contribuaient à ralentir la migration irrégulière en Espagne. Et de souligner que le mois de juillet s’est terminé sur une baisse significative de la migration irrégulière. Les services de sécurité avaient intercepté 2 362 migrants et en mer, contre 7.885 à la même période en 2018. Le nombre de tentatives avortées en juillet représente une diminution de 70%.

Le directeur de l’immigration et de la surveillance des frontières du ministère marocain de l’Intérieur, Khalid Zerouali, a déclaré : « Ensemble avec l’Espagne, nous travaillons dans l’intérêt supérieur des mineurs. » Et d’ajouter : «Nous sommes un pays responsable prêt à accueillir ces enfants. S’ils sont vraiment les nôtres, nous devons d’abord les identifier pour nous assurer qu’ils sont marocains», a-t-il expliqué.

Le 13 août, l’agence des garde-frontières et des gardes-côtes européens Frontex a déclaré que «le nombre de détections de frontières illégales sur les principales routes migratoires de l’Europe a augmenté de 4% par rapport au mois précédent, pour atteindre environ 10.500».

L’agence a ajouté que le total pour les sept premiers mois de 2019 était «30% inférieur à l’an dernier, soit environ 54.300».

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Les pilotes de Ryanair en grève

Article suivant

7 janvier 2004 : Installation de l’Instance Equité et Réconciliation