Transport

Le Maroc va bénéficier de l’expertise suisse

Le Maroc et la Suisse sont déterminés à renforcer leur coopération dans le domaine des transports routiers et ferroviaires. Dans ce sens, les deux parties ont signé, le 6 septembre, en Suisse, un mémorandum d’entente.


Dans les détails, ledit mémorandum d’entente porte sur une vingtaine de domaines de coopération, de la planification jusqu’à la phase opérationnelle. Il devrait permettre  de mettre un accent particulier sur la thématique de la durabilité dans les transports, et sur les  efforts à mobiliser pour le développement du ferroviaire au Maroc. Le but est de pouvoir donner à ce mode de transport plus d’importance dans la mesure où il constitue un mode de transport de masse écologique. Cet accord devrait aussi permettre au Maroc de bénéficier de l’expertise de la Suisse en matière d’aménagement du territoire optimisé dans ce sens.

Lire aussi : SIAM 2019 : la Suisse partage son expertise

« Le mémorandum d’entente est le fruit d’un travail d’arrache-pied effectué par les deux parties en vue de baliser la voie à un renforcement de la coopération et de l’échange technique et d’expertise dans le domaine des rails et routier », a précisé Abdelkader Amara, ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, lors de la signature avec la conseillère fédérale, Simonetta Sommaruga, ministre de l’Environnement, des transports, de l’Energie et de la Communication.

Notons que ce mémorandum d’entente porte également sur le financement des infrastructures de transports routiers et ferroviaires. « La signature de ce mémorandum d’entente, qui porte sur la coopération dans les domaines du rail et des routes, a été l’occasion d’échanger les points de vue sur différentes questions ayant trait au transport et aux infrastructures qui s’y rapportent. La question du financement de telles infrastructures est aussi très importante. Nos deux pays sont déterminés à collaborer, à échanger et à travailler sur des thèmes liés au secteur du transport, qu’il s’agisse du financement, des questions d’infrastructures ou des tunnels, un domaine où la Suisse a acquis une grande expérience, et de la sécurité routière », a de son côté souligné Simonetta Sommaruga.

Pour rappel, ce mémorandum d’entente a été signé à l’issue de la visite de travail de trois jours en Suisse d’une importante délégation marocaine conduite par le ministre Abdelkader Amara.

Challengenews
Le meilleur de Challenge sélectionné par la rédaction :
 

Article précédent

Hygiène : Le taux de satisfaction des Casablancais progresse

Article suivant

Crise mortelle pour les démocraties