Ingénierie

Le marocain CID crée une filiale à Djibouti

L’ingénierie marocaine poursuit sa conquête du continent africain en n’y recyclant que son savoir-faire de plus en plus reconnu à l’échelle continentale… n’en déplaise à certains affabulateurs chez notre voisin de l’Est.


En effet, CID (Conseil, Ingénierie et Développement), le leader des métiers de l’ingénierie en génie civil, vient de créer à une filiale à Djibouti. Cette cinquième implantation du CID à l’étranger (et quatrième en Afrique après Dakar, Abidjan et Tunis) aura pour mission d’exécuter les projets que sa maison-mère a déjà glanés dans ce pays de la corne africaine, mais également d’être une tête de pont pour le marché éthiopien que le groupe CID lorgne depuis quelques années. Elle vient aussi consolider le rayonnement du porte-étendard de l’ingénierie marocaine en Afrique à l’issue de deux décennies où il n’a pas cessé d’y avancer ses pions à travers la réalisation de grands projets d’infrastructures (routes, autoroutes, barrages, ouvrages d’art, assainissement, ports, aéroports, grands pôles urbains…) dans une vingtaine de pays.

Il est à préciser que CID faisait partie, en 2016, du groupement marocain adjudicataire par appel d’offres international du projet de création d’un nouveau pôle urbain en guise d’extension de la capitale djiboutienne et qui comprend Finatech (filiale du groupe Benjelloun qui y apporte son savoir-faire en infrastructure réseaux et électricité) et Emteyco (spécialiste des travaux d’urbanisation et de viabilisation). Ce projet est en outre financé, du moins pour sa première tranche, par l’autre entité du groupe Benjelloun à savoir BMCE Bank Of Africa (à travers sa filiale à Djibouti) qui y apporte 30 millions de dollars (près de 300 millions de DH).

Rappelons que CID emploie près de 400 personnes et réalise un chiffre d’affaires de plus de 300 millions de DH pratiquement au coude-à-coude avec son concurrent marocain direct Novec (filiale de la CDG) qui, lui aussi, se tourne de plus en plus vers l’Afrique où il dispose de deux filiales, l’une en Mauritanie et l’autre au Gabon.

 
Article précédent

Il fait l’actu : Kassem Benhaddou, DG Afrique du Nord et Afrique Francophone de Eaton Corporation

Article suivant

Le roadshow international de Ciat débarque au Maroc