Sport

Le message d’Hervé Renard au Roi Mohammed VI

Le sélectionneur français du Maroc, Hervé Renard, a annoncé sa démission dimanche dans un communiqué posté sur son compte Twitter, deux semaines après l’élimination surprise de son équipe lors de la CAN en Egypte.


« Il est temps pour moi de clore ce long et beau chapitre de ma vie, non sans une certaine émotion et tristesse, mais c’est une décision inéluctable prise bien avant la CAN-2019« , a ajouté le sélectionneur arrivé en 2016 et resté 41 mois à la tête de l’équipe nationale marocaine.

Le désormais ancien sélectionneur national a tenu à l’occasion à adresser un message de remerciements à Sa Majesté le Roi Mohammed VI. « Je tiens à adresser mes plus chaleureux remerciements à Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’assiste, pour tous les efforts consentis afin de développer le sport et le football en particulier. J’en profite pour remercier le Prince Moulay Hassan ainsi que l’ensemble de la famille Royale. »

Je tiens à adresser mes plus chaleureux remerciements à Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu l’assiste, pour tous les…

Publiée par Hervé Renard sur Dimanche 21 juillet 2019

A la surprise générale, le Maroc, finaliste de la CAN en 2004 et quart de finaliste lors de la dernière édition, avait été éliminé le 5 juillet dès les huitièmes par le Bénin (1-1, 4 tab 1), pourtant réduit à dix et novice à ce stade de la compétition.

Lire aussi : Renard conclut un accord final avec la FRMF

« Oui, on espérait tous mieux pour cette édition 2019 de la CAN en Egypte, mais le football est ainsi, il fait naître les espoirs les plus fous et nous ramène durement à la réalité d’une élimination trop rapide aux tirs aux buts », a poursuivi Hervé Renard.

Il a précisé que le président de la Fédération royale marocaine de football Fouzi Lekjaa avait été informé et « s’est engagé contractuellement » à respecter cette décision.

 

Challengenews
Le meilleur de la rédaction sélectionné par Challenge :
 

Article précédent

Sécurité routière : Le Groupe PSA au Maroc confirme son engagement

Article suivant

Le Daily Maverick sud-africain : le Maroc, «visage» de l’Afrique moderne