Agroalimentaire

Le mexicain Bimbo poursuit ses investissements au Maroc

Depuis qu’il a fait irruption sur le marché marocain il y a presque un an jour pour jour, le mexicain Bimbo est resté des plus discrets tant sur ses opérations que sur ses intentions. Mais le silence (ou la discrétion) n’implique pas forcément l’immobilisme.


En effet, ce leader mondial du pain vient d’injecter quelques 36,4 millions de DH dans Bimbo Morocco dans le cadre d’une recapitalisation ayant porté le capital de cette tête de pont de ses participations au Maroc à 224,3 millions de DH. L’objectif de cet apport est d’accompagner les projets de développement des différentes entités opérationnelles acquises en 2017 auprès du groupe marocain Adghal, notamment Yamuzar à Meknès, La Belle Pâtisserie à Kénitra et Ferghal à Nador qui sont spécialisés dans le pain frais et les pâtisseries (principalement génoiseries et cupcakes de marques « Belle », « Chapela », « Rosco » et « Roscao »). Il faut dire que le nouveau maître des lieux envisage de doubler le chiffre d’affaires de ses activités au Maroc pour le porter rapidement à 200 millions de DH. Aussi, des projets d’extension des capacités industrielles des ex-filiales d’Adghal auraient déjà été identifiés par Bimbo et devraient être mis en œuvre courant 2018.

Rappelons que Bimbo s’est propulsé au rang de géant mondial en quelques années grâce à une politique d’acquisition agressive (l’ayant mené par exemple à casser sa tirelire en 2014 pour acheter Canada Bread pour 1,8 milliard de dollars – soit plus de 15 milliards de DH). Aujourd’hui, le groupe créé en 1947 revendique un chiffre d’affaires mondial de de 13,5 milliards de dollars (plus de 120 milliards de DH) avec une part de plus en plus grandissante des pays émergents. Au niveau du dispositif industriel, Bimbo compte plus de 160 usines à travers le monde (principalement concentrées sur l’Amérique du Nord) et emploie près de 130.000 salariés.

 
Article précédent

Il fait l’actu : Adil Rzal, nouveau président de l’AMIC

Article suivant

CGEM : voici le déroulé des élections