Il fait l'actu

Le ministre italien des AE, Luigi di Maio, salue les grandes réformes entreprises par SM le Roi

Le ministre italien des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Luigi di Maio, a salué, vendredi à Rabat, les choix économiques et grandes réformes entreprises par Sa Majesté le Roi Mohammed VI.


Dans un point de presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger (MRE), Nasser Bourita, Luigi di Maio a relevé les « nombreux intérêts communs », politiques, culturels et économiques, entre le Maroc et l’Italie.

Il a, à cet égard, souligné que le Maroc est un « partenaire stratégique » pour l’Italie dans la région, indiquant que le partenariat stratégique multidimensionnel signé avec le Maroc touche à un grand nombre de domaines et que son pays s’engage à organiser « la première rencontre bilatérale de ce partenariat », en proposant également « la tenue d’un forum économique ». Le Maroc dispose de la première communauté d’entreprises étrangères en Italie, a-t-il rappelé, se félicitant de l’esprit entrepreneurial de la communauté marocaine résidente en Italie et qui témoigne « du dynamisme du Maroc ». De même, le ministre italien a salué le « le rôle et la crédibilité » du Maroc dans la résolution des crises, citant en particulier le conflit libyen.

Sur les questions d’intérêt commun, telles que la migration, Luigi di Maio a valorisé une gestion de la migration, qui allie la rigueur et les politiques d’intégration.

Le modèle porté par le Maroc peut constituer une « source d’inspiration » à l’échelle de l’Union européenne et en faveur des pays de la Méditerranée, s’est il réjoui, tout en félicitant le Maroc pour ses politiques énergétiques et appelant à travailler ensemble sur ce domaine.

 
Article précédent

LaFactory à la recherche de porte-paroles des entrepreneurs

Article suivant

Chili, Liban, Algérie : Quelle issue pour les révoltes ?